Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Asie : marche arrière après la Fed...

Asie : marche arrière après la Fed...
Asie : marche arrière après la Fed...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les places de la zone Asie-Pacifique reculent de concert ce jeudi matin, Hong Kong perd 1,7%, Seoul corrige de 1,2%, Sydney glisse de 1%, suivie de Taiwan en recul de 0,9%, tandis que Shanghai et Tokyo perdent 0,7%. Hier soir, la Bourse de New York a aussi terminé prudemment en réaction au ton adopté par le président de la Fed, Jerome Powell, au sujet de la reprise économique. A la clôture, l'indice Dow Jones est malgré tout parvenu à se maintenir dans le vert (+0,13%) à 28.032 points, mais l'indice large S&P 500 a reculé de 0,46% à 3.085 pts et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et "biotechs", a chuté de 1,25% à 11.050 pts.

A l'issue de sa réunion de deux jours, la Fed a, comme prévu, maintenu sa politique monétaire ultra-accommodante, avec des taux directeurs maintenus proches de 0. Dans ses nouvelles projections, elle a indiqué que les taux resteraient à ce niveau plancher jusqu'à la fin 2023, compte-tenu de projections d'inflation modeste. L'objectif d'inflation de 2% devrait ainsi être atteint très progressivement en 2023, selon la prévision médiane des membres de la Fed.
Par ailleurs, dans ses nouvelles projections économiques, la Fed s'est montrée moins pessimiste qu'en juin... Elle prévoit désormais une contraction de 3,7% du PIB des Etats-Unis cette année, contre -6,5% prévu en juin. Le taux de chômage est attendu à 7,6% fin 2020, contre 9,3% prévu il y a trois mois.

Malgré cela, le patron de la Fed, Jerome Powell, s'est montré très prudent lors de sa conférence de presse... "La reprise a progressé plus vite que ce qui était généralement prévu", mais "le chemin devant nous demeure hautement incertain", a-t-il martelé. "Les perspectives économiques sont hautement incertaines et dépendront en grande partie de notre capacité à maîtriser le virus", a-t-il poursuivi.

Les Etats-Unis ont besoin d'un nouveau plan de soutien budgétaire

M. Powell en a profité pour renouveler son appel aux partis politiques pour qu'ils s'accordent sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine dans le cadre de la lutte contre la Covid-19... "La réponse en matière de politique budgétaire (un plan de 2.200 milliards de dollars en mars : ndlr) a eu un effet vraiment positif, mais il en faudra probablement davantage" pour surmonter la crise actuelle, a estimé le banquier central.
A ce sujet, la Maison Blanche s'est montrée plus ouverte mercredi, indiquant qu'elle était prête à faire des concessions dans les négociations avec les Démocrates, ajoutant que les Républicains du Sénat pourraient parvenir à un accord bipartisan dans une semaine à dix jours...

L'OCDE prévoit une reprise mondiale plus solide que prévu

Sur le plan macro-économique, les espoirs d'une reprise mondiale avaient été soutenus mercredi par un rapport de l'OCDE, qui a estimé que le redressement était plus vigoureux que prévu avant l'été. Après le choc provoqué par le nouveau coronavirus, l'économie mondiale profite notamment du dynamisme de la reprise aux Etats-Unis et en Chine, a déclaré l'Organisation de coopération et de développement économiques.
La récession mondiale est désormais estimée à -4,5% cette année contre -6% attendu en juin dernier. Sauf dégradation notable de la situation sanitaire, le PIB mondial devrait rebondir de 5% en 2021 (contre +5,2% attendu en juin).

Le pétrole et l'or sous surveillance

Les cours du pétrole ont progressé ces dernières heures, soutenus par l'ouragan Sally qui frappe le Golfe du Mexique, et par la publication d'une baisse surprise des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le baril de brut léger américain (WTI) a rebondi de 4% à 40$ mercredi soir, pour le contrat à terme d'octobre sur le Nymex. Le Brent revient cependant à 41,70$ ce jeudi matin. L'or sur le Comex recule à 1.945$ l'once.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar a peu réagi à chaud (+0,06%) à 93,11 points aux annonces de la Fed, mais l'euro recule ce matin tout de même à 1,1760$.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !