»
»
»
Consultation

Wall Street tient le choc après le G7, l'Europe rassure

Wall Street tient le choc après le G7, l'Europe rassure

Wall Street est attendu relativement stable avant bourse ce lundi, S&P500 et Nasdaq s'affichant pratiquement inchangés pour l'heure...

Wall Street tient le choc après le G7, l'Europe rassure
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street est attendu relativement stable avant bourse ce lundi, S&P500 et Nasdaq s'affichant pratiquement inchangés pour l'heure. Alors que le sommet du G7 de La Malbaie n'a pas permis, loin de là, la réconciliation tant espérée des États-Unis avec leurs partenaires, les nouvelles provenant d'Europe rassurent quant à elles quelque peu. Ainsi, le nouveau ministre italien de l'économie a promis que le pays allait rester dans la Zone euro, ce qui permet au secteur bancaire de reprendre de la hauteur ce jour.

Le sommet du G7 s'est quant à lui soldé par un échec, après deux tweets rageurs de Donald Trump, qui avait quitté prématurément le Canada pour se rendre à Singapour où il doit rencontrer le leader nord-coréen Kim Jong-un. Un relatif front commun semblait pourtant se matérialiser sur les questions commerciales avant-hier, avant que le président américain ne casse l'ambiance en s'en prenant au Premier ministre canadien Justin Trudeau, et en demandant finalement à ses représentants de ne pas cautionner le communiqué conjoint établi.

"Le PM Trudeau du Canada s'est montré docile et modéré pendant nos réunions au G7, tout cela pour donner une conférence de presse après mon départ dans laquelle il déclare que 'les droits de douane américains sont presque insultants' et qu'il ne 'se laissera pas bousculer'", a expliqué Donald Trump sur Twitter. "Très malhonnête et faible. Nos tarifs douaniers sont en réponse à ses droits de 270% sur les produits laitiers!"

Durant la fameuse conférence de Justin Trudeau, ce dernier avait évoqué des mesures de rétorsion que le Canada prendrait le mois prochain suite à l'instauration par Washington de droits de douane sur les importations américaines d'acier et d'aluminium.

Trump a 'déroulé' son argumentaire habituel sur Twitter : "Le Commerce Juste doit désormais s'appeler Commerce de Fou, s'il n'est pas réciproque"... "Pourquoi devrais-je, en tant que Président des États-Unis, permettre à des pays de continuer à faire des excédents commerciaux massifs, comme ils le font depuis des décennies, alors que nos agriculteurs, travailleurs et contribuables payent un prix aussi élevé et injuste? Pas juste pour le PEUPLE d'Amérique! Déficit Commercial de 800 milliards de dollars..."

"... Et ajoutez à cela le fait que les États-Unis payent à peu près tous les frais de l'OTAN - protégeant beaucoup de ces mêmes pays qui nous saignent en matière commerciale (ils ne paient qu'une fraction du coût - et rigolent!). L'Union européenne avec un excédent de 151 milliards de dollars - devrait payer beaucoup plus pour le Militaire", a encore insisté Trump.

Désormais, les investisseurs suivront les développements du sommet de Singapour, avec une rencontre historique entre Donald Trump et son homologue nord-coréen - qui intervient après des échanges particulièrement musclés entre Washington et Pyongyang. Rappelons que Trump avait menacé d'annuler le sommet, avant de revenir sur sa décision.

Il n'y aura pas de statistiques notables outre-Atlantique ce lundi, pas plus d'ailleurs que de publications trimestrielles d'entreprises cotées à Wall Street.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com