Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Wall Street remonte timidement, à l'écoute de la santé de Trump

Wall Street remonte timidement, à l'écoute de la santé de Trump

Wall Street se redresse un peu après sa correction de vendredi soir (-0,48% sur le DJIA et surtout -2,22% sur le Nasdaq)...

Wall Street remonte timidement, à l'écoute de la santé de Trump
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street se redresse un peu après sa correction de vendredi soir (-0,48% sur le DJIA et surtout -2,22% sur le Nasdaq), dans l'espoir d'une sortie de l'hôpital dans la journée de Donald Trump, contaminé par le nouveau coronavirus. Le Dow Jones remonte de 0,6% et le S&P500 de 0,5%, alors que le Nasdaq prend 0,9% avant bourse. Le baril de brut WTI gagne 3,5% à 38,3$, alors que le Brent de la mer du Nord avance de 3,1% à 40,5$. L'once d'or fléchit de 0,2% à 1.904$. L'indice dollar perd 0,2% face à un panier de devises de référence.

Les opérateurs suivront ce lundi à Wall Street les derniers indicateurs américains des services. L'indice PMI composite final américain du mois de septembre sera communiqué à 15h45 (consensus 54,4 pour l'indicateur composite, 54,6 pour les seuls services). L'ISM américain des services sera annoncé quant à lui à 16 heures (consensus 56,3 pour le mois passé).

Les PMI européens finaux des services pour le mois de septembre ont été révélés ce matin. L'indicateur espagnol a déçu à 42,4, contre 46,4 de consensus. L'indice italien a en revanche dépassé les attentes à 48,8, contre 46,7 de consensus de marché. L'indice français est ressorti en ligne avec les attentes à 47,5. L'indice final allemand s'est établi à 50,6, en territoire d'expansion sur les 50, contre 49,1 de consensus. Enfin, l'indice final européen des services du mois de septembre est ressorti à 48, contre un consensus de place de 47,6.

L'indice PMI final britannique des services du mois de septembre s'est élevé à 56,1, alors que le consensus n'était que de 55,1.

Les ventes au détail, corrigées des variations saisonnières, ont augmenté de 4,4% dans la zone euro en août après avoir reculé de 1,8% le mois précédent. Le marché tablait sur une hausse de 2,5%. En glissement annuel, les ventes affichent une progression de 3,7% contre +2,2% attendu.

Notons enfin que l'indice Sentix européen de confiance des investisseurs s'est établi à -8,3, contre -9,2 de consensus.

Demain mardi, les investisseurs suivront aux USA la balance des biens et services, et le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes aux Etats-Unis. Mercredi, seront dévoilés le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques, les Minutes du FOMC (dernière réunion de la Fed), ainsi que les chiffres du crédit à la consommation.

Donald Trump, qui dit désormais avoir beaucoup appris sur le covid, est sorti de l'hôpital pour saluer et rassurer ses partisans. Les médecins soignant le président américain avaient auparavant fourni des indications quelque peu contradictoires sur son état de santé hier dimanche, quelques heures avant que Trump ne choisisse donc de sortir en convoi automobile saluer ses sympathisants. Trump, 74 ans, a salué masqué ses partisans depuis une voiture faisant partie d'un convoi, devant l'hôpital militaire Walter Reed. C'est sa première apparition publique depuis son hospitalisation vendredi. "C'est une aventure très intéressante. J'apprends beaucoup sur le COVID", a encore indiqué Trump dans une vidéo postée sur le réseau social média Twitter peu de temps avant sa sortie. "J'ai appris en allant vraiment à l'école. C'est la véritable école", a insisté Trump à propos de son hospitalisation.

Les médecins précisent que l'état du président s'améliore et qu'il pourrait regagner la Maison blanche ce lundi. Ils surveillent toutefois l'état des poumons de Trump après que ce dernier a bénéficié d'une assistance respiratoire. Ses médecins ont précisé qu'il prenait un stéroïde, le dexmethasone, habituellement utilisé dans les formes graves du Covid-19. Ils lui administrent par ailleurs depuis samedi l'antiviral remdesivir, selon un protocole prévu pour cinq jours. Le Dr Sean P. Conley, médecin de la Maison blanche, a indiqué que l'état de Trump avait été plus grave que ce qu'il avait initialement admis. Le président américain a eu une fièvre élevée vendredi et a dû être placé à deux reprises sous oxygène. Conley a ajouté que l'état de santé du locataire de la Maison blanche s'améliorait. "Le fait est qu'il va vraiment bien", a résumé le médecin. "Aujourd'hui (dimanche), il se sent bien, il s'est levé et s'est déplacé", a ajouté le docteur Brian Garibaldi, autre médecin de Trump, espérant une sortie ce lundi pour regagner la Maison blanche où il continuerait à recevoir son traitement.

Joe Biden, 77 ans, a subi plusieurs tests depuis son débat présidentiel avec Trump mardi dernier dans l'Ohio. Tous ont été négatifs. Le candidat démocrate doit reprendre ce jour sa campagne en Floride. Les colistiers des candidats, le vice-président Mike Pence et la sénatrice californienne Kamala Harris, débattront mercredi... Dans le dernier sondage Reuters/Ipsos dévoilé dimanche, Trump accuse un retard de dix points dans les intentions nationales de vote, alors que près de 65% des personnes interrogées estiment qu'il n'aurait pas été contaminé s'il avait pris le virus plus au sérieux.

Pendant ce temps, l'épidémie poursuit évidemment son expansion. Au niveau mondial, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus depuis l'émergence du virus ressort à 35,2 millions selon l'Université Johns Hopkins, dont 7,42 millions aux USA, 6,62 millions en Inde et 4,92 millions au Brésil. La pandémie a fait 1,037 million de morts dans le monde, dont 209.725 aux USA, 146.352 au Brésil et 102.685 en Inde.

Les nouveaux cas en Russie sont au plus haut depuis le 12 mai. L'Inde a recensé 74.442 nouveaux cas en 24 heures selon le ministère de la Santé, qui fait état de 903 décès supplémentaires. Le Brésil a enregistré 8.456 nouveaux cas et 365 décès supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures, selon le ministère local de la Santé. La Chine a recensé 20 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, qui concernent des personnes venues de l'étranger selon la Commission nationale de la santé. Aux USA, la ville de New York s'apprête également à placer à nouveau sous confinement certaines zones...

Les valeurs

Microsoft, colosse software de Redmond, entend investir dans les infrastructures cloud en Grèce.

Coca-Cola va abandonner la marque Zico d'ici quelques mois. Le groupe d'Atlanta, leader des soft drinks, indique que plusieurs autres produits, dont Coke Life, font partie d'une revue stratégique.

Alibaba, géant chinois du e-commerce, coté à Wall Street, va prendre une participation allant jusqu'à 9,99% au capital du groupe suisse de boutiques hors taxes Dufry, avec qui il créé une coentreprise chinoise.

Alphabet. Le moteur de recherche Google prolonge de six mois le délai proposé aux développeurs indiens d'applications pour se conformer à un nouveau système de facturation des commissions.

AMC. Le titre de l'exploitant de salles de cinéma pourrait souffir ce jour dans le sillage du plongeon de son rival Cineworld à Londres après l'annonce par ce dernier de la fermeture de toutes ses salles au Royaume-Uni et aux États-Unis du fait de la crise sanitaire.

Bristol-Myers Squibb a annoncé le rachat de MyoKardia pour 13,1 milliards de dollars afin de se développer dans le traitement des maladies cardiaques et de réduire sa dépendance vis-à-vis des médicaments anticancéreux.

Regeneron devrait grimper ce jour à Wall Street, le président américain Donald Trump étant notamment soigné avec le cocktail d'anticorps développé par le laboratoire.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !