»
»
»
Consultation

Wall Street plombé par les tensions géopolitiques

Wall Street plombé par les tensions géopolitiques

La cote américaine, qui décrochait hier, fléchit encore ce mardi avant bourse

Wall Street plombé par les tensions géopolitiques
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine, qui trébuchait hier soir (-1,48% sur le DJIA et -1,20% sur le Nasdaq), reste sans relief avant bourse ce mardi, toujours affectée par un certain nombre de facteurs. La guerre commerciale, la crise politique italienne, ainsi que les tensions exacerbées à Hong Kong ou en Argentine - avec la cuisante défaite du président argentin lors des primaires -, constituent autant d'éléments incitant les investisseurs à adopter une attitude défensive. Des points positifs demeurent toutefois, comme le soutien des banques centrales ou la qualité des résultats des entreprises.

Le S&P500 est attendu en retrait de 0,2% ce jour. Le Nasdaq perd quant à lui 0,3% en pré-séance, alors que le DJIA cède 0,2%.

Sur le marché des changes, l'indice dollar évolue à 97,4, sans évolution face à un panier de devises. Le baril de brut WTI fléchit pour sa part de 0,6% à 54,6$ sur le Nymex. Les inquiétudes concernent désormais la demande, dans un contexte de ralentissement économique qui se confirme à l'échelle mondiale. L'Arabie saoudite étudie toutefois des mesures et efforts avec certains autres producteurs afin de soutenir les cours vacillants du brut. L'American Petroleum Institute fournira ses données hebdomadaires sur les stocks domestiques américains.

Autre signe de la prudence ambiante, l'or poursuit sa progression et rejoint des niveaux inédits depuis septembre 2013. L'once d'or gagne 1,4% ce jour à 1.539$.

En Europe, l'indice ZEW allemand du sentiment économique des investisseurs s'est littéralement effondré en août, affecté en vrac par les tensions commerciales, le risque de dévaluations et celui d'un Brexit sans accord. L'indice est ressorti ainsi à -44,1 points contre -24,5 en juillet, alors que le consensus était de -27,8. L'indice relatif à la situation actuelle s'est établi de son côté à -13,5 contre -1,1 le mois précédent et -7 de consensus.

Sur le front économique aux États-Unis cette semaine, l'actualité demeure chargée, en particulier... le jeudi 15 août.

Hier soir, les opérateurs suivaient déjà la balance budgétaire américaine du mois de juillet 2019, qui est finalement ressortie déficitaire de 119,7 milliards de dollars, alors que le consensus était de -87,5 milliards de dollars. Ainsi, le déficit a largement dépassé les attentes, et ressort par ailleurs bien plus lourd que les 76,9 milliards du mois de juillet 2018. Pour les dix premiers mois de l'année fiscale en cours aux USA, le déficit s'est ainsi creusé de 27% à 866,8 milliards de dollars !

Les recettes totales sur dix mois ont atteint 2.860 milliards de dollars, en hausse de 3,4% en glissement annuel. Les dépenses sur dix mois totalisent 3.727 milliards de dollars, 8% de plus que l'année précédente, sur la même période, avec une croissance de 9,5% des dépenses de défense et une progression de 12,6% sur le poste Medicare. Les dépenses d'intérêt ont augmenté de 14,4%.

Ce mardi, l'indice des prix à la consommation du mois de juillet 2019 sera révélé à 14h30 (consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur et +1,7% en glissement annuel ; +0,2% et +2,1% hors alimentaire et énergie).

Mercredi, les investisseurs pourront suivre à 14h30 les prix à l'import et à l'export du mois de juillet (consensus -0,1% pour les prix à l'import par rapport au mois antérieur, -0,1% également pour l'export). L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois d'août sera communiqué à 16h. Enfin, le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques américains pour la semaine close au 9 août sera annoncé à 16h30.

Jeudi, grosse journée donc avec dès 14h30 les traditionnelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 10 août (consensus 208.000), l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois d'août (consensus 11,1), celui de la Fed de New York (consensus 2,5), les ventes de détail du mois de juillet (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur, +0,4% hors automobile, +0,5% hors automobile et essence), ainsi que les chiffres de la productivité et les coûts du second trimestre (consensus +1,5% pour la lecture préliminaire de la productivité non-agricole, +2% pour les coûts unitaires du travail). Les chiffres de la production industrielle du mois de juillet seront révélés à 15h15 par la Fed (consensus +0,1% en comparaison du mois de juin, -0,1% pour la production manufacturière et 77,8% de taux d'utilisation des capacités). Les stocks et ventes des entreprises pour le mois de juin seront annoncés à 16h (consensus +0,1% sur les stocks). Enfin, l'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois d'août sera annoncé à 16h (consensus 66).

Vendredi, les mises en chantier de logements et permis de construire du mois de juillet seront communiqués à 14h30 (consensus 1,26 million pour les mises en chantier et 1,27 million pour les permis). L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan pour le mois d'août 2019 sera révélé à 16h (consensus 97,5).

Il reste quelques publications trimestrielles notable cette semaine, après la saison des résultats outre-Atlantique. Hier lundi à Wall Street, Sysco, groupe texan de distribution alimentaire, annonçait déjà des chiffres supérieurs aux attentes de marché.

Demain mercredi, la soirée sera animée avec le géant californien des équipements de réseaux Cisco et la firme NetApp, qui publieront après bourse. Madison Square Garden ou Dillard's annonceront avant l'ouverture de la cote américaine.

Jeudi, le colosse chinois du e-commerce, Alibaba, publiera avant bourse, accompagné du géant de Bentonville, Arkansas, Walmart et du groupe new-yorkais de luxe Tapestry (ex-Coach). Applied Materials et Nvidia annonceront après la clôture de Wall Street.

Vendredi, Deere & Co, le spécialiste américain du matériel agricole et notamment des tracteurs, dévoilera ses comptes avant bourse à Wall Street.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com