»
»
»
Consultation

Wall Street : les publications bancaires se poursuivent, Trump déglingue encore la Fed

Wall Street : les publications bancaires se poursuivent, Trump déglingue encore la Fed

Wall Street s'affiche relativement stable pour l'heure avant bourse ce lundi ...

Wall Street : les publications bancaires se poursuivent, Trump déglingue encore la Fed
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche relativement stable pour l'heure avant bourse ce lundi, S&P500 et Nasdaq demeurant sans grand changement en pré-séance. Sur le marché des changes, l'indice dollar se tasse de 0,1% à 96,8. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI fléchit de 0,8% à 63,4$, alors que le baril de Brent de la mer du Nord perd 0,6%.

Dans l'actualité économique aux États-Unis ce jour, l'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois d'avril 2019 sera communiqué à 14h30 (consensus +6,8 - ce qui traduirait une accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région).

Notons, dans un autre registre, que le président américain Donald Trump a une fois encore taclé la Fed hier sur le réseau social Twitter. "Si la Fed avait fait son travail correctement, ce qui n'a pas été le cas, les Marchés Actions auraient progressé de 5000 à 10.000 points additionnels, et le PIB aurait affiché une croissance bien supérieure à 4% au lieu de 3%... avec pratiquement aucune inflation. Le resserrement quantitatif a été meurtrier, on aurait dû faire exactement l'inverse!", a ainsi précisé Trump.

Rappelons que Trump ne cesse de s'attaquer à la Fed et à son leader Jerome Powell, qui semble déjà avoir grandement changé de ton, puisque les marchés envisagent maintenant très clairement l'hypothèse d'un possible assouplissement monétaire cette année. Le resserrement quantitatif, autrement dit le fait de réduire le bilan de la Fed qui avait précédemment été gonflé par les rachats d'actifs obligataires du 'QE', est également visé par le leader de la Maison Blanche, qui juge globalement que la politique trop rigide de la Fed plombe l'économie américaine et limite la progression de Wall Street.

Sur le front commercial, et alors que l'accord sino-américain tant espéré se fait attendre, l'Europe pourrait quant à elle répliquer face aux menaces américaines de surtaxes portant sur 11 milliards de dollars de produits provenant de l'Union européenne.

Les publications financières trimestrielles se poursuivent à Wall Street ce lundi, avec notamment M&T Bank, Goldman Sachs et Citigroup avant bourse.

Demain mardi, le rythme s'accélèrera avec Bank of America, Comerica, BlackRock, First Horizon, Johnson & Johnson et UnitedHealth en pré-séance, puis CSX, IBM, Netflix et United Continental après la clôture.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com