Wall Street : le calme avant la tempête ?

Wall Street : le calme avant la tempête ?

Wall Street s'affiche incertain avant bourse ce vendredi, après sa pause de la veille...

Wall Street : le calme avant la tempête ?
Crédit photo © UzirePictures

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche incertain avant bourse ce vendredi, après sa pause de la veille pour Thanksgiving. Le S&P 500 gagne 0,1%, le Dow Jones 0,2%, mais le Nasdaq cède 0,1% en pré-séance. Il n'y aura pas de statistique ni de publication trimestrielle notable d'entreprise cotée sur la place américaine ce jour. Wall Street ne rouvre d'ailleurs que pour une courte séance, puisque la clôture aura lieu à 19 heures, heure française.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI reprend 2,3% à 79,7$. L'once d'or grappille 0,3% à 1.751$. L'indice dollar remonte de 0,3% face à un panier de devises de référence.

La séance est donc attendue pour l'heure très calme. La dernière vague de hausse a été tirée notamment le récit tournant autour du 'pic de la Fed', après les minutes du FOMC (réunion monétaire) de novembre, qui a montré que les responsables considéraient un ralentissement du rythme des hausses de taux comme approprié compte tenu des risques de resserrement excessif, et laissant le temps à la Fed d'évaluer l'impact du resserrement déjà mis en oeuvre.

La Chine offre une actualité mitigée, avec des actions supplémentaires de la Banque populaire de Chine et de Pékin, ainsi qu'un nombre de cas de Covid record jeudi, ajoutant aux risques liés à de nouvelles perturbations de la chaîne d'approvisionnement. La BPC a donc annoncé ce vendredi une réduction d'un quart de point du taux de réserves obligatoires des banques, mesure susceptible de favoriser le crédit et donc de soutenir l'économie. La baisse, effective à compter du 5 décembre, devrait libérer quelque 500 milliards de yuans de liquidités. L'initiative, qui fait suite à une précédente réduction de 25 points de base en avril, était pressentie.

Du côté des "vents contraires" en bourse, on retrouve toujours les craintes de ralentissement de la croissance américaine dans un contexte de durcissement monétaire, les messages de la Fed concernant la trajectoire politique de hausse de taux et de maintien durable de taux plus élevés, l'assouplissement des tendances de la demande des consommateurs, l'incertitude géopolitique et les risques pesant sur les bénéfices des entreprises pour 2023.

En outre, les responsables de la BCE et de la BoE continuent de soutenir un resserrement supplémentaire, mais les marchés anticipent une évolution vers un rythme plus modéré à mesure que le ralentissement économique s'accélère.

Certains se concentrent enfin sur les tendances du 'Black Friday', avec des rapports indiquant que les ventes saisonnières corrigées de l'inflation devraient baisser pour la première fois depuis 2009.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !