Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Wall Street en repli, le bilan du coronavirus s'alourdit

Wall Street en repli, le bilan du coronavirus s'alourdit

Wall Street consolide avant bourse ce vendredi, S&P500 et Nasdaq rendant 0,1% environ...

Wall Street en repli, le bilan du coronavirus s'alourdit
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street consolide avant bourse ce vendredi, S&P500 et Nasdaq rendant 0,1% environ, après leur récent rebond. Les marchés temporisent, alors que le bilan du coronavirus chinois s'alourdit encore. L'indice dollar grappille 0,1% à 98,6. Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 0,3% à 51,1$.

L'indice composite chinois SSE a terminé ce matin en timide hausse de 0,3% à 2.876 pts. L'épidémie de coronavirus 2019-nCoV poursuit sa progression, avec plus de 600 décès en Chine et plus de 30.000 cas recensés. Les restrictions en matière de voyages et déplacements, les fermetures de magasins et les quarantaines décidées, ainsi que les perturbations des chaînes d'approvisionnement, auront des conséquences économiques importantes. S&P vient à son tour d'abaisser son estimation concernant la croissance chinoise à 5% pour 2020, contre 5,7% précédemment.

A bord du navire de croisière Diamond Princess, sur lequel 3.700 passagers ont été placés en quarantaine depuis quatre jours sur un port de Yokohama au Japon, 41 nouveaux cas de coronavirus ont été découverts. La National Health Commission chinoise a déploré pour sa part 73 nouveaux décès liés au virus, portant le total à 636. 3.143 nouveaux cas ont été signalés, soit plus de 31.161 au total.

En Europe, les dernières statistiques économiques ressortent contrastées, les chiffres de la production industrielle ayant déçu en Allemagne et en France. Au Japon, les dépenses des ménages se sont contractées plus que prévu...

Ainsi, la production industrielle allemande a régressé de 3,5% en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus était de -0,2% pour le mois de décembre. Cette production a décliné de 1,9% sur le trimestre et de 6,8% en glissement annuel. La production française ne fait guère mieux en décembre, en retrait prononcé de 2,8% en comparaison d'un consensus de -0,3% et d'une hausse de +0,3% sur le mois antérieur.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jour, le rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de janvier 2020 sera communiqué à 14h30. Le consensus est désormais logé à 160.000 créations de postes non-agricoles, pour 3,5% de taux de chômage. Les créations de postes dans le privé sont estimées à 150.000, alors que le rapport d'ADP sur le sujet avait pour mémoire très agréablement surpris plus tôt cette semaine. Le taux de participation à la force de travail est attendu à 63,2% et le salaire horaire moyen est anticipé en hausse de +0,3% par rapport au mois antérieur ou +3% en glissement annuel.

Les stocks et ventes de grossistes aux USA pour le mois de décembre 2019 seront communiqués à 16 heures (consensus +0,1% en comparaison du mois antérieur pour les stocks). Les chiffres du crédit à la consommation sont attendus dans la soirée.

Le secteur du luxe pourrait encore souffrir ce jour, après plusieurs avertissements plus ou moins prononcés formulés par Estee Lauder, Burberry (abaissement de guidance annuelle) ou L'Oréal face à l'épidémie de coronavirus.

Enfin, les publications financières trimestrielles se poursuivent à Wall Street. Uber, News Corp., Motorola Solutions et Pinterest annonçaient notamment hier soir. AbbVie annonce ce jour. eBay sera surveillé, alors que l'ICE - opérateur du NYSE - n'envisage plus de fusion avec le leader du e-commerce.

Uber a publié jeudi après la clôture de Wall Street ses comptes du 4e trimestre 2019, qui ont été bien accueillis par les marchés malgré de nouvelle pertes supérieures à 1 milliard de dollars pour le groupe américain de VTC. La perte nette trimestrielle a ainsi atteint 1,1 milliard de dollars après une perte de 1,16 Mds$ au 3e trimestre. La perte par action, en données ajustées, a atteint 64 cents par action en données ajustées, un peu moins élevée que ce qu'attendaient les analystes, qui tablaient sur une perte de 68 cents. Les revenus du groupe se sont élevés à 4,07 Mds$, en hausse de 36% sur un an et en ligne avec les attentes du consensus établi par le cabinet FactSet.

Au cours de la conférence téléphonique suivant la publication, la direction s'est montrée optimiste sur la capacité du groupe à dégager des bénéfices. Le directeur général, Dara Khosrowshahi, a affirmé que l'objectif d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) positif serait atteint au 4ème trimestre 2020 et non en 2021 comme attendu jusqu'ici.

News Corp a réalisé pour le second trimestre de son exercice 2020 des revenus de 2,48 milliards de dollars, en déclin de 6% en glissement annuel. Le bénéfice net a représenté 103 millions de dollars, contre 119 millions un an avant. Le bénéfice dilué par action a atteint 14 cents, contre 16 cents sur la période correspondante, l'an dernier. Le bpa ajusté est resté stable à 18 cents.

Pinterest flambe en pré-séance à Wall Street. Le réseau social américain de partage de photos a dévoilé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes. Le déficit net du quatrième trimestre ressort à 35,7 millions de dollars soit 6 cents par titre, pour des revenus proches de 400 millions de dollars. Un an avant, les ventes n'étaient que de 273 M$. Hors éléments, le bénéfice par action a atteint 12 cents, alors que le consensus était de 8 cents. Les ventes étaient attendues à 368 M$ selon FactSet. Pour l'exercice 2020, Pinterest prévoit des revenus atteignant 1,52 milliard de dollars, contre 1,14 Md$ un an plus tôt et 1,48 Md$ de consensus.

Motorola Solutions a publié pour son quatrième trimestre des revenus de 2,4 milliards de dollars en croissance de 5%. Les ventes annuelles ont progressé de 7%. Le backlog a atteint un record de 11,3 Mds$, une hausse de 6% en comparaison de l'an dernier. Le bpa GAAP s'est élevé à 1,39$ sur le trimestre et 4,95$ sur l'année. Le bpa ajusté a représenté 2,94$ sur le quatrième trimestre, une hausse de 12% en glissement annuel, alors que le bpa ajusté de l'exercice a grimpé de 11%. Le cash flow opérationnel est ressorti à 795 M$ sur le trimestre et 1,8 Md$ sur l'année.

Activision Blizzard a dépassé les attentes de marché sur le trimestre clos, grâce au succès du blockbuster 'Call of Duty : Modern Warfare', dont la version mobile lancée en octobre a été installée plus de 150 millions de fois. Les revenus ajustés trimestriels totaux ont représenté 2,71 milliards de dollars sur la période close fin décembre, contre 2,68 milliards de dollars de consensus. Le bénéfice net a décliné à 525 millions de dollars soit 68 cents par action, contre 685 millions de dollars un an plus tôt. Le bpa ajusté a représenté 62 cents. Le groupe livre toutefois une guidance prudente pour l'exercice entamé, tablant sur des revenus ajustés de 6,73 Mds$ à comparer à un consensus de 6,92 Mds$.

Take-Two, autre éditeur américain de jeux vidéo qui publiait hier soir, devrait souffrir ce jour à Wall Street après avoir manqué le consensus de revenus sur le trimestre clos. Les revenus ajustés ont totalisé 888 M$ sur le troisième trimestre fiscal clos fin décembre, contre 922 M$ de consensus. Le bénéfice net a régressé à 164 M$ soit 1,43$ par action, contre 180 M$ un an avant. Le groupe a resserré enfin sa guidance annuelle de revenus entre 2,80 et 2,85 Mds$, à comparer à un consensus de 2,85 Mds$.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !