»
»
»
Consultation

Wall Street devrait ouvrir en forte baisse

Wall Street devrait ouvrir en forte baisse

Les investisseurs craignent un durcissement monétaire supplémentaire

Wall Street devrait ouvrir en forte baisse
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les craintes sont de retour sur les marchés financiers américains ce jeudi, après les récents records. Ainsi, le S&P500 abandonne 0,4% et le Nasdaq perd 0,6% en pré-séance, les opérateurs craignant un nouveau durcissement monétaire de la Fed, dans un contexte de forte expansion et d'inflation sous contrôle aux États-Unis.

Tensions palpables

Le rendement du '10 ans' américain (bond du Trésor) est remonté à 3,21%, du jamais vu depuis 2011, la dette gouvernementale américaine demeurant 'vendue' dans cette perspective d'une remontée des taux. Le billet vert est au plus haut d'un mois et demi contre un panier de six devises majeures... Les tensions se sont accentuées hier suite à la publication de deux solides indices américains des services (Markit PMI et ISM), traduisant une vive expansion en septembre. Ces données ont corroboré les dernières indications fournies par le Président de la Fed, Jerome Powell.

Tour de vis

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un nouveau tour de vis monétaire d'un quart de point le 19 décembre, pour la dernière réunion monétaire de l'année, se situe à plus de 78%, ce qui porterait alors le taux des fed funds entre 2,25 et 2,50%. Il s'agirait par ailleurs de la quatrième hausse des taux de l'année.

Les prix du pétrole consolident (un peu)

Les prix du pétrole consolident légèrement ce jeudi, après avoir inscrit des sommets de quatre années. Sur le Nymex, le baril de brut WTI (contrat de novembre) fléchit de 0,1% à 76,3$. Le baril de Brent (pour décembre) est lui aussi en retrait de 0,1% à 86,2$. Le dernier rapport hebdomadaire de l'Energy Information Administration a fait ressortir une forte progression de 8 millions de barils des stocks pétroliers US domestiques de brut en comparaison de la semaine antérieure. En outre, Russie et Arabie saoudite auraient conclu un accord le mois dernier, visant à progressivement augmenter leur production pétrolière afin de compenser l'impact des sanctions contre l'Iran sur l'offre globale.

L'emploi américain en vedette

Sur le front économique aux USA ce jour, l'emploi américain reste en vedette, à la veille du rapport gouvernemental mensuel sur la situation du marché du travail. Hier, ADP avait déjà fait état de forte créations d'emplois dans le secteur privé pour le mois de septembre (230.000 contre 179.000 de consensus). Ce jeudi, Challenger publiera à 13h30 son rapport relatif aux destructions d'emplois annoncées pour ce même mois de septembre, tandis que le Département américain au travail annoncera à 14h30 les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 29 septembre (consensus 213.000).

Les commandes industrielles américaines du mois d'août 2018 seront quant à elle révélées à 16h (consensus +2,1% en comparaison du mois antérieur).

Constellation Brands, le groupe à la marque Corona qui vient d'investir près de 4 Mds$ dans le secteur de la marijuana (sur le dossier Canopy Growth), publie ses derniers comptes trimestriels avant bourse à Wall Street ce jour, tandis que Costco Wholesale annonce après bourse ce soir.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com