Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Wall Street confiant, Biden va mettre le paquet

Wall Street confiant, Biden va mettre le paquet

La cote américaine tient bon, proche de ses records avant bourse ce jeudi, soutenue essentiellement par l'anticipation du plan économique de Biden, et...

Wall Street confiant, Biden va mettre le paquet
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine tient bon, proche de ses records avant bourse ce jeudi, soutenue essentiellement par l'anticipation du plan économique de Biden, et dans une moindre mesure par de bons chiffres d'activité en Chine. Le Dow Jones gagne 0,4% en pré-séance et le S&P 500 0,2%. Le Nasdaq perd toutefois 0,2%. Le baril de brut WTI régresse de 0,1% à 52,8$ sur le Nymex. L'once d'or abandonne 0,8% à 1.840$. L'indice dollar fléchit de 0,1% face à un panier de devises de référence.

Dans l'actualité économique outre-Atlantique, les inscriptions au chômage pour la semaine close au 9 janvier seront communiquées à 14h30 (consensus 790.000), en même temps que les prix à l'import et à l'export de décembre (consensus +0,6% sur les prix à l'import en comparaison du mois antérieur). Eric Rosengren et Raphael Bostic de la Fed interviennent ce jour, mais c'est surtout le patron de la Fed Jerome Powell qui retiendra ce soir l'attention.

Le président élu Joe Biden va pour sa part lever le voile ce jeudi sur son plan de relance de l'économie aux États-Unis, alors que la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus se poursuit à un rythme soutenu et que le pays tente d'accélérer le déploiement des vaccins. Biden devrait annoncer ce jour un plan de relance conséquent afin de compenser l'impact du virus, juge CNN, citant deux sources au fait de la question. Jusqu'ici rien de bien nouveau... Les conseillers de Biden ont glissé à des alliés du Congrès que ce package budgétaire allait représenter un montant de 2.000 milliards de dollars environ, soit un peu moins que les récentes rumeurs qui tablaient plutôt sur un niveau de 3.000 milliards.

Un élu en contact avec l'équipe du démocrate a précisé à CNN que le président élu, dont l'investiture est attendue le 20 janvier, entendait "viser la lune" dans son approche. Les sources de CNN ont aussi indiqué que l'étendue du plan pouvait évoluer. Le projet en question comprend des aides directes aux ménages et des financements aux Etats et des municipalités. Il sera annoncé ce soir depuis Wilmington, Delaware, où Biden réside. Rappelons par ailleurs que le clan démocrate disposera à l'investiture de Biden d'une courte majorité parlementaire.

Selon Reuters cette fois, le montant de l'enveloppe des mesures pourrait être supérieur à 1.500 milliards de dollars et inclure le versement d'une aide directe aux Américains de 1.400 dollars. L'agence cite une source proche des discussions. Le président élu devrait par ailleurs faire appel à des entreprises privées pour accélérer les vaccinations. Une part importante des mesures serait en outre consacrée aux minorités, indique une autre source de Reuters au sein de l'équipe de transition.

Après de longues tergiversations, démocrates et républicains avaient scellé finalement le mois dernier un accord sur un plan de relance de près de 900 milliards de dollars, le troisième voté au Congrès depuis le début de la pandémie.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jeudi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie se chiffre désormais à 92,4 millions, dont plus de 23 millions aux Etats-Unis ! Le virus a fait 1,98 million de morts dans le monde, dont 384.653 aux USA.

Dans l'actualité économique internationale ce matin, l'excédent commercial chinois de décembre est ressorti nettement supérieur aux attentes à 78,2 milliards de dollars, contre 75,4 milliards précédemment et 72 milliards de consensus de marché.

L'économie allemande s'est pour sa part contractée de 5% en 2020 avec le confinement, selon la premcière estimation de l'office fédéral Destatis. Ce déclin du PIB allemand est toutefois moins prononcé que prévu, le consensus des économistes étant de -5,1%.

La saison des publications financières trimestrielles va par ailleurs débuter à Wall Street. Delta Air Lines et BlackRock publient ce jeudi. La journée de demain sera marquée par les annonces bancaires, avec JPMorgan Chase & Co, Citigroup, Wells Fargo et PNC Financial Services.

Les valeurs

BlackRock pointe au plus haut historique à Wall Street, après la publication de trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe aux 8.700 milliards de dollars d'actifs sous gestion a annoncé pour son quatrième trimestre un bénéfice net de 1,55 milliard de dollars et 10,02$ par titre, contre 1,3 milliard un an auparavant. Le CEO évoque une demande record des clients pour des stratégies d'investissement actives et alternatives. Le bénéfice ajusté par action a représenté 10,18$, contre 8,34$ un an avant et 9,14$ de consensus. Les revenus se sont améliorés de 13% à 4,48 milliards. Les entrées de capitaux ont totalisé 127 milliards.

Delta Air Lines a bouclé l'année 2020 sur une perte nette de 12,4 milliards de dollars, son premier résultat négatif depuis 2009. Sur le quatrième trimestre, le partenaire d'Air France-KLM a essuyé un déficit de 755 M$ ou 1,19$ par action pour des revenus en chute de 65% à 3,97 Mds$. La perte ajustée par titre ressort à 2,53$ contre 2,51$ de consensus. La compagnie a brûlé en moyenne 12 M$ de cash par jour sur la période contre une prévision d'au moins 14 M$. Elle table encore sur 10 à 15 M$ sur le trimestre en cours mais espère arrêter l'hémorragie au printemps. Delta a enregistré 1 Md$ de charges liées au Covid-19 au cours des trois derniers mois de l'année, bien que le total des dépenses d'exploitation ajustées ait diminué de 4,6 milliards de dollars, soit 47%.

Delta, qui a réussi à éviter les licenciements secs, a toutefois souligné que près de 18.000 employés, soit 20% de ses effectifs, avaient décidé de quitter l'entreprise en 2020. La firme n'a pas l'intention de procéder à des licenciements lorsque le deuxième cycle d'aide gouvernementale aux compagnies aériennes prendra fin en mars. Elle prévoit en revanche de retirer près de 400 avions d'ici 2025 afin de simplifier sa flotte en la ramenant à neuf familles d'appareils.

Twitter. Le PDG du réseau social média, Jack Dorsey, a justifié hier mercredi sur Twitter le bannissement du compte du président américain Donald Trump après les violences du Capitole à Washington la semaine dernière. Selon lui, il s'agissait bien de la "bonne décision" du fait des risques de violences. Dorsey admet toutefois que cela constitue un dangereux précédent, et que le réseau social doit se remettre par ailleurs en question du point de vue de la modération.

Snap, la maison-mère de Snapchat, vient de fermer à titre définitif le compte de Trump. Ce compte avait été simplement suspendu la semaine dernière suite à l'assaut sur le Capitole.

Johnson & Johnson, le géant pharmaceutique et médical américain, se dit bien parti pour déployer au mois de mars son vaccin à dose unique, avec pour objectif le milliard de doses livrées dans l'année. Le groupe prévoit de disposer de données claires sur l'efficacité du vaccin en février. Des résultats intermédiaires d'une étude publiés par le 'New England Journal of Medicine' indiquent que 90% des participants ont développé une réponse immunitaire 29 jours après l'administration du vaccin et pendant au moins 71 jours.

Tesla. L'autorité nationale américaine de sécurité routière, la NHTSA, a demandé au groupe d'Elon Musk de rappeler 158.000 véhicules Model S et X du fait de défauts d'écran tactile pouvant entraîner des risques pour la sécurité.

Nordstrom, chaîne américaine de grands magasins, a déploré pour la période des fêtes (novembre-décembre) une chute de ses revenus de 22%.

Alibaba poursuit sa remontée. Selon l'agence Reuters, l'administration Trump a abandonné son projet d'ajouter le groupe, ainsi que le moteur de recherche Baidu et le géant Tencent, à sa liste noire des compagnies chinoises aux liens militaires supposés.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !