Wall Street : Cisco chute, Nvidia flambe

Wall Street : Cisco chute, Nvidia flambe

Wall Street est attendu en légère progression avant bourse ce jeudi...

Wall Street : Cisco chute, Nvidia flambe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street est attendu en légère progression avant bourse ce jeudi. Le DJIA prend 0,1% et le Nasdaq 0,6%, alors que le S&P 500 avance de 0,3%. Cisco retombe après sa publication trimestrielle, tandis que Nvidia se distingue en vive hausse. Le baril de brut WTI cède 0,7% à 77$ environ. L'once d'or consolide de 0,1% à 1.867$. L'indice dollar régresse de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin fléchit sous les 60.000$, rendant 2% environ sur 24 heures.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 13 novembre seront communiquées à 14h30 (consensus 260.000), à la même heure que l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour novembre (consensus FactSet 22). L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour octobre sera annoncé à 16 heures (consensus +0,8% en comparaison du mois antérieur). Enfin, l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour novembre sera révélé à 17 heures.

Raphael Bostic, John Williams, Mary Daly et Charles Evans de la Fed, interviendront dans la journée. Rappelons que Joe Biden doit annoncer sous peu son choix pour la présidence de la Fed, reconduisant Jerome Powell ou le remplaçant par la gouverneure Lael Brainard. Powell a été interrogé lors de réunions privées avec les démocrates, à propos de ses plans pour contrer l'inflation, rapporte Axios. De son côté, Evans, président de la Fed de Chicago, s'est montré moins confiant qu'il y a quelques mois à propos du caractère supposé transitoire de l'inflation.

Les discussions se poursuivent par ailleurs concernant le plafond de la dette, le financement gouvernemental ou l'avenir du 'Build Back Better'. Les efforts de la Maison Blanche pour lutter contre les prix élevés de l'énergie retiennent l'attention, mais il en faudra beaucoup plus pour apaiser les tensions actuelles sur les prix. Les problèmes de supply chain des derniers mois semblent quant à eux se résorber très progressivement.

Le plafond de la dette revient à la une avec la secrétaire au Trésor Janet Yellen cette semaine. Yellen a prolongé en effet la date limite au 15 décembre, contre le 3 décembre. The Hill a rapporté que Chuck Schumer et Mitch McConnell discutaient de la question, bien que les échanges en soient à un stade précoce. Il semble que peu de choses aient changé depuis la dernière confrontation. Les républicains continuent d'insister sur le fait qu'ils ne fourniront aucune aide et que les démocrates devraient régler le problème par eux-mêmes via la réconciliation. Cependant, ils pourraient à nouveau promettre de permettre aux démocrates d'accélérer le processus de réconciliation. Dans le même temps, les démocrates jugent que les républicains pourraient assouplir leurs positions à mesure que la réalité du défaut se rapprochera. Goldman Sachs a noté que la date limite du 15 décembre coïncidait avec le moment prévu de l'adoption du 'BBB' par le Sénat, suggérant une probabilité accrue que les deux problèmes soient associés (tel semble également être le consensus du marché).

Intuit, Williams-Sonoma, Macy's, Victoria's Secret, Kohl's, BJ's Wholesale, Applied Materials et Alibaba, publient leurs derniers comptes trimestriels ce jour.

Les valeurs

Cisco Systems a publié mercredi soir après la clôture de Wall Street des comptes trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, mais des prévisions jugées décevantes. Pour son premier trimestre fiscal, achevé fin octobre, Cisco a réalisé un bénéfice net de 3 milliards de dollars, en hausse de 36% par rapport aux 2,2 Mds$ pour la même période de 2020. En données ajustées, le bénéfice par action a atteint 82 cents, un peu mieux que les 80 cents attendus par Wall Street. Les ventes ont atteint 12,9 Mds$ (+8% sur un an), un chiffre proche des 12,98 Mds$ prévus par les analystes.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, le directeur général de Cisco, Chuck Robbins a indiqué que le groupe était confronté à des contraintes d'approvisionnement qui l'empêchait de répondre à toutes les demandes de ses clients. Pour son 2e trimestre fiscal en cours, Cisco prévoit un bpa ajusté situé entre 80 et 82 cents, et une croissance annualisée de ses revenus de 4,5% à 6,5%. Les analystes s'attendaient à un bpa ajusté de 82 cents par action sur un chiffre d'affaires de 12,85 Mds$ impliquant une croissance supérieure, de 7,5%.

Pour l'ensemble de l'exercice, qui s'achèvera fin juillet 2022, Cisco s'attend à un bpa ajusté de 3,38$ à 3,45$et une hausse de 5 à 7% des revenus, ce qui s'inscrit dans les fourchettes attendues par Wall Street. Les analystes tablent sur un bpa de 3,42$ et un chiffre d'affaires de 52,87 milliards de dollars, ce qui équivaudrait à une croissance de 6,1%.

Nvidia. Le fabricant américain de puces graphiques a publié des comptes trimestriels supérieurs aux attentes (déjà optimistes) de Wall Street. Au 3e trimestre, le bénéfice net du groupe a atteint 2,46 milliards de dollars (97 cents par action) contre 1,34 Md$ (53 cents par action) un an plus tôt. En données ajustées des éléments non récurrents, le bpa ressort à 1,17$ contre 73 cents en 2020, et 1,11$ attendu par les analystes. Le chiffre d'affaires a bondi de 50% en un an, pour culminer à 7,1 Mds$, alors que Wall Street tablait sur des revenus de 6,66 à 6,94 Mds$. Les ventes de puces pour jeux vidéo ont grimpé de 42%, à un record de 3,22 Mds$, contre 3,13 Mds$ de consensus. Les ventes de puces pour data center ont bondi de 55% pour atteindre là aussi un record, à 2,94 Mds$ contre 2,75 Mds$ attendu.

Pour le 4e trimestre en cours, le groupe basé à Santa Clara en Californie prévoit des revenus de 7,25 à 7,55 Md$, une fourchette bien supérieure au consensus FactSet, logé à 6,89 Mds$. La publication des comptes de Nvidia intervient une semaine après la présentation par le groupe d'une gamme de nouveaux produits ciblant l'intelligence artificielle et les métavers, des annonces qui ont été saluées positivement par la Bourse.

Le titre Nvidia a plus que doublé (+124%) depuis le début de l'année, galvanisé par les ventes de puces pour jeux vidéos et serveurs, sur fond de demande accrue depuis la crise du coronavirus.

Alibaba décroche avant bourse à Wall Street, alors que le géant chinois du e-commerce vient de dévoiler une performance trimestrielle décevante. Les profits trimestriels ont ainsi raté le consensus, tout comme les revenus. Le groupe table désormais sur une croissance annuelle de 20 à 23% des revenus, contre 27% de consensus. Pour le trimestre écoulé, les revenus ont augmenté de 29% à 31,4 milliards de dollars. Les recettes de la division cloud n'ont progressé que d'un maigre 4,5%. Le 'Single's Day', journée cruciale de ventes pour le détaillant online, a été marqué par la plus faible croissance historique. Le management préfère quant à lui insister sur la qualité de son "écosystème", avec un nombre annuel de consommateurs actifs d'environ 1,24 milliard.

Sur le trimestre clos, le bénéfice net s'est effondré de 81% à 5,4 milliards de yuans, soit environ 846 millions de dollars. Le résultat net a été plombé par les dépréciations d'investissements.

Macy's bondit à Wall Street après sa publication. Sur le troisième trimestre fiscal, le détaillant américain a battu le consensus de profits. La chaîne a par ailleurs resserré et relevé sa guidance annuelle. Pour le trimestre clos, les ventes à comparable se sont envolées de 37%, alors que le bpa ajusté a représenté 1,23$.

Kohl's a également publié des comptes de qualité. Ventes et profits du troisième trimestre ont dépassé les attentes. La croissance a été de 15,5% à 4,6 milliards de dollars, avec une performance à comparable de 14,7%. Le bénéfice dilué par action a été de 1,65$, niveau record. Le bénéfice net est positif de 243 millions de dollars, contre un léger déficit un an avant. La compagnie dope sa guidance annuelle de bpa entre 7,10 et 7,30$.

Amazon envisagerait désormais de renoncer à son partenariat dans les cartes de crédit avec Visa aux Etats-Unis, après avoir décidé déjà de ne plus accepter l'an prochain les cartes émises par Visa en Grande-Bretagne, du fait de frais trop élevés.

Starbucks a ouvert à New York, en partenariat avec Amazon, un premier café sans caisse. Les deux partenaires prévoient d'en ouvrir au moins trois autres aux USA en 2022. Le nouveau concept, qui s'appuie sur les technologies développées pour les magasins automatisés Amazon Go, est censé répondre à la pénurie de main-d'oeuvre, relate Reuters.

Coty table sur une croissance de 6% à 8% de son chiffre d'affaires annuel à périmètre constant sur les trois prochains exercices. Le groupe de parfums et produits de beauté a en outre rehaussé sa guidance de bénéfice pour l'exercice 2022 dans une fourchette comprise entre 20 et 24 cents par action, contre un consensus de 24 cents.

Pfizer dit avoir signé avec les Etats-Unis un contrat de... 5,29 milliards de dollars pour la fourniture de 10 millions de doses de son traitement antiviral par voie orale du covid, en cours d'examen par les autorités sanitaires américaines. Sous réserve de l'obtention d'une AMM par la Food & Drug Administration (FDA), l'accord prévoit que le laboratoire fournira 10 millions de doses de Paxlovid sur une période allant de la fin de cette année et courant jusqu'à l'année prochaine. Le Paxlovid réduit de près de 90% le risque d'hospitalisation chez les patients contaminés susceptibles de développer une forme sévère.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !