Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Wall Street attendu dans le vert... demain

Wall Street attendu dans le vert... demain

Les futures américains sont très bien orientés ce lundi, même si cela ne signifie pas grand chose dans la mesure où la cote US restera fermée ce jour...

Wall Street attendu dans le vert... demain
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les futures américains sont très bien orientés ce lundi, même si cela ne signifie pas grand chose dans la mesure où la cote US restera fermée ce jour pour le 'Memorial Day', journée fériée aux Etats-Unis en hommage aux membres des forces armées morts au combat. Wall Street grimpe donc, selon les données indicatives du jour, le S&P500 s'accordant 0,9% et le Nasdaq 1%. Le DJIA avance de 1% également. Cette tendance devra toutefois être confirmée demain mardi, alors que les tensions demeurent bien présentes entre Washington et Pékin et que les doutes persistent concernant l'éventuelle deuxième vague épidémique... Sur le Nymex, le baril de brut WTI avance de 1% à 33,6$, alors que le Brent de la mer du Nord est assez stable à 35,2$. L'once d'or consolide à 1.730$.

Les tensions restent vives concernant Hong Kong, avec hier dimanche la plus grande manifestation locale depuis le confinement. Les manifestants protestaient contre le projet de Pékin d'imposer sur place ses lois sur la sécurité.

Selon l'Université Johns Hopkins, l'épidémie du nouveau coronavirus a contaminé désormais plus de 5,4 millions de personnes dans le monde, dont 1,64 million de cas aux USA, 363 milliers au Brésil ou encore 353 milliers en Russie. Le virus a fait près de 98.000 morts aux Etats-Unis et près de 37.000 au Royaume-Uni, contre environ 33.000 en Italie.

Le début de semaine est calme et dans le vert aussi en Asie, emmené par la Bourse de Tokyo avec un Nikkei qui grimpe de 1,73%, tandis que Séoul prend 1,24% (indice Kospi) et Shanghai 0,15% (SSE). Le Japon a annoncé qu'il allait lever l'état d'urgence ce lundi dans la capitale Tokyo et les zones où cette mesure d'exception était encore en vigueur pour faire face à l'épidémie de coronavirus, alors que le confinement avait été assoupli le 14 mai dans une grande partie du pays...

La Chine a pourtant clairement prévenu ce lundi qu'elle prendrait des mesures de représailles si les USA venaient à insister pour saper ses intérêts concernant Hong Kong, suite aux derniers commentaires de Washington sur d'éventuelles sanctions concernant une nouvelle législation de sécurité nationale pour la ville. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que les États-Unis tentaient de nuire à la sécurité nationale de la Chine. Pékin voit ainsi d'un très mauvais oeil les menaces de sanctions de Washington et son intervention sur le dossier de la "sécurité" de Hong Kong.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !