Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

US / Eco : l'ex-patron de GE pense que les chiffres de l'emploi d'Obama sont truqués !

US / Eco : l'ex-patron de GE pense que les chiffres de l'emploi d'Obama sont truqués !

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis sont-ils manipulés ?

US / Eco : l'ex-patron de GE pense que les chiffres de l'emploi d'Obama sont truqués !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — D'après le Département américain au Travail vendredi, les créations de postes non-agricoles aux Etats-Unis pour le mois de septembre 2012 s'étaient établies à 114.000, pratiquement "en ligne" avec le consensus des économistes de la place. Par contre, le taux de chômage officiel avait fortement baissé à 7,8%, continuant de défier les lois mathématiques et économiques ordinaires. Le taux de chômage était attendu voisin de 8,1%, proche de la lecture du mois antérieur.

Jack Welch, l'ancien PDG de General Electric, figure emblématique du monde de l'entreprise aux USA, s'est permis un "tweet" assassin quelques instants après la publication économique vendredi, insinuant clairement que les chiffres de l'emploi... seraient manipulés ! "Incroyables chiffres de l'emploi... ces gars de Chicago feraient n'importe quoi... ne peuvent pas débattre alors ils changent les chiffres", s'est amusé Welch sur le réseau social Twitter.

Venue d'un leader d'entreprise majeur aux Etats-Unis, la critique a fait l'effet d'une bombe durant le week-end. Mais Welch ne s'en est que plus amusé. "Joli de voir les commentaires des médias ce week-end à propos de l'improbable 7.8 de taux de chômage", a tweeté le fondateur de Jack Welch Management Institute. Et de retweeter également le calcul d'Alan Beasley explicitant l'incroyable incohérence du rapport de l'emploi de vendredi.

Évidemment, dans le clan de Barack Obama, on préfèrera se réjouir, à moins de cinq semaines des élections, de ce taux de chômage revenu par magie au plus bas depuis janvier 2009. Welch, de son côté, est un républicain convaincu. Il avait déjà fustigé "l'incompétence" d'Obama, lors du débat électoral l'opposant à Mitt Romney à Denver.

Les créations de postes non-agricoles aux Etats-Unis pour le mois de septembre 2012 se sont établies à 114.000 d'après le gouvernement. Le taux de chômage... officiel a reculé à 7,8%. Les créations d'emplois du mois d'août ont été révisées en forte hausse à 142.000, contre 96.000 initialement évoqué. Les chiffres du mois de juillet ont été ajustés à 181.000, contre 141.000 pour la précédente estimation.

Le nombre des personnes sans emplois mesuré par le gouvernement américain en septembre ressort à 12,1 millions, en déclin de 456.000. 2,5 millions de personnes étaient "marginalement attachées à la force de travail", selon l'expression très digne du Département au Travail. Il s'agit de personnes qui ne sont pas comptabilisées dans la force de travail ou dans le chômage, disponibles pour un travail et en ayant cherché un dans les 12 derniers mois, mais n'ayant pas recherché de postes dans les quatre semaines antérieures à l'étude. Parmi ces 2,5 millions, le gouvernement américain dénombre 802.000 travailleurs "découragés".

Le nombre des personnes employées à temps partiel pour des motifs économiques ("travailleurs à temps partiel involontaires") a grimpé à 8,6 millions en septembre, contre 8 millions en août. "Ces individus travaillaient à temps partiel car leurs heures avaient été réduites ou car elles n'avaient pas réussi à trouver un emploi à temps plein", résumait le Département.

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !