»
»
»
Consultation

Une étude très inquiétante concernant l'emploi aux Etats-Unis

Une étude très inquiétante concernant l'emploi aux Etats-Unis

La dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas ressort préoccupante au plus haut point

Une étude très inquiétante concernant l'emploi aux Etats-Unis
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas concernant les destructions de postes annoncées aux États-Unis ressort inquiétante. Ainsi, les annonces de licenciements en octobre 2018 ont grimpé de 37% en comparaison du mois antérieur, représentant 75.644 postes.

Une seule compagnie compte pour l'essentiel des licenciements

Néanmoins, comme le constate Challenger, les annonces d'une seule compagnie ont compté (pour la troisième fois cette année) pour l'essentiel des destructions d'emplois dévoilées. Ainsi, 58% des licenciements annoncés en octobre concernent l'opérateur télécom Verizon, qui offre des packages de départ volontaire à 44.000 managers afin d'économiser 10 milliards de dollars. En septembre, c'était l'établissement financier Wells Fargo, avec l'annonce de 26.000 suppressions d'emplois (10% de ses effectifs) qui avait représenté près de la moitié des coupes totales (55.285 en septembre à l'échelle nationale).

En mars, la chaîne Toys"R"Us avait déjà représenté 55% du total des annonces de licenciements, avec 33.000 postes sur 60.357.

Une hausse de 154% des annonces de licenciements sur un an

Quoi qu'il en soit, les annonces de destructions de postes grimpent donc de 37% en comparaison du mois antérieur en octobre, et de 154% en glissement annuel ! De plus, les coupes annoncées en octobre sont les plus élevées depuis le mois de juillet 2015 (105.696 suppressions d'emplois avaient alors été annoncées).

Le moment de s'inquiéter ?

"Ces trois entreprises appartiennent à des secteurs en proie à de graves perturbations, ce qui les oblige à évoluer pour répondre à la demande des consommateurs", a déclaré Andrew Challenger, vice-président de Challenger, Grey & Christmas, Inc. "La bonne nouvelle pour ceux qui acceptent des offres est que le moment est bien choisi pour chercher un nouvel emploi, surtout s'ils agissent rapidement. L'augmentation des annonces de suppressions d'emplois pourrait en effet indiquer que nous nous dirigeons vers un ralentissement économique, même si les employeurs s'attachent encore majoritairement à garder leurs travailleurs", a ajouté le dirigeant.

"L'économie est presque au plein emploi et la création d'emplois a généralement dépassé les attentes. Les salaires restent toutefois stables. Dans le même temps, les récentes fluctuations du marché boursier font apparaître les préoccupations des investisseurs et le fait que les tarifs (prélèvements douaniers dans le cadre du conflit commercial entre USA et Chine) commencent à avoir un impact", analyse Challenger.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com