Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Un nouveau super-cycle des matières premières ?

Un nouveau super-cycle des matières premières ?

Le cuivre se négocie à plus de 8.000$ la tonne...

Un nouveau super-cycle des matières premières ?

(Boursier.com) — Un nouveau super-cycle des matières premières ? Pour les équipes de Goldman Sachs, tous les ingrédients sont réunis pour assister à ce phénomène. "Vous avez tous les signes révélateurs d'un super-cycle", déclare ainsi Jeff Currie, responsable de la recherche sur les matières premières chez Goldman Sachs à 'Bloomberg TV'.

Le spécialiste évoque le début d'une boucle de rétroaction positive entre les matières premières, le dollar et la croissance des marchés émergents. Au centre se trouve une demande forte, synchronisée, axée sur la redistribution des richesses et les énergies renouvelables qui, avec dans le même temps des investissements hors énergies renouvelables encore très faibles, devrait maintenir des marchés tendus dans un avenir prévisible.

Le succès relatif de la Chine à contenir la pandémie de coronavirus et l'optimisme quant à la croissance économique mondiale l'année prochaine avec la mise en place des vaccins alimentent les gains sur toutes les commodities, du minerai de fer au pétrole. Le rebond le plus marquant étant clairement celui du cuivre qui a franchi la barre des 8.000$ la tonne pour la première fois en plus de sept ans, matérialisant une hausse de plus de 80% depuis son point bas du mois de mars.

Le cuivre bénéficie également de facteurs plus spécifiques qui le rendent attrayant pour les investisseurs à long terme. Si beaucoup s'attendent à ce que les prix du pétrole rebondissent à court terme lorsque le monde commencera à revenir à la normale, ses perspectives à long terme sont plus incertaines à mesure que la transition énergétique s'accélère. Le cuivre, en revanche, devrait bénéficier de cette évolution en raison notamment de son utilisation dans les câblages électriques. À court terme, le cuivre est stimulé par une offre limitée et une forte demande. Signe de tension sur le marché du métal rouge, les stocks ont chuté à leur niveau le plus bas depuis six ans.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !