Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Trump maintient une pression considérable sur la Fed

Trump maintient une pression considérable sur la Fed

Avant le verdict monétaire de la Banque centrale américaine

Trump maintient une pression considérable sur la Fed
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que les investisseurs 'jouent' de plus en plus le scénario d'un ralentissement économique prononcé aux Etats-Unis et au niveau mondial, les anticipations de hausse des taux se font moins importantes ces dernières semaines.

Tour de vis ce soir, et ensuite ?

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la Fed devrait procéder ce mercredi à sa quatrième hausse des taux de l'année 2018, un durcissement d'un quart de point, portant ainsi le taux des fonds fédéraux entre 2,25 et 2,50% (probabilité de 71,5%). La suite des événements est plus incertaine, l'hypothèse d'une pause étant désormais considérée.

Selon FedWatch, il n'y aurait plus qu'une chance sur sept que la Banque porte ses taux entre 2,50 et 2,75% le 20 mars. Cette date était encore pressentie tout récemment comme celle du premier resserrement monétaire de l'année 2019. La probabilité la plus importante est maintenant celle d'un statu quo (62% de 'proba' d'un taux de 2,25 à 2,50%), et les chances d'une... baisse des taux d'un quart de point seraient même désormais significatives.

Spectre de la récession outre-Atlantique

Le risque qu'une récession américaine intervienne dans les deux prochaines années aurait progressé à 40%, d'après un sondage d'économistes réalisé par Reuters et relayé en fin de semaine dernière. Il s'agit de la plus forte probabilité ressortant du sondage depuis le mois de mai... Avant cela, il faut remonter à... janvier 2008 pour retrouver un tel risque de récession !

L'aplatissement de la courbe US des taux et la réduction du spread entre les rendements à deux et dix ans (coûts d'emprunt à court et long terme) constituent des signaux alarmants, selon certains spécialistes...

Pressions de Trump

Le Président américain Donald Trump, quant à lui, n'a eu de cesse ces dernières semaines et mois de mettre la pression sur l'actuel dirigeant de la Fed, Jerome Powell, afin qu'il opte pour une politique monétaire plus souple et donc plus propice à l'expansion économique. Les pressions de Trump ont décalé considérablement les attentes de relèvement des taux, même si le Président US se défend de vouloir dicter sa conduite à la Fed.

Donald Trump en a 'remis une couche' avant-hier sur Twitter, affirmant ainsi : "C'est incroyable qu'avec un dollar très fort et pratiquement aucune inflation, le monde qui explose autour de nous, Paris qui brûle et la Chine sur la pente descendante, la Fed puisse seulement penser à une nouvelle hausse de taux d'intérêt".

Trump juge que la hausse des taux de la Fed freine l'économie américaine. "Jusque là, je ne suis pas, ne serait-ce même qu'un peu, satisfait de la nomination de Jay (Powell)", avait même indiqué Trump fin novembre, cité par le Washington Post. "Même pas un peu. Et je ne blâme personne, mais je dis juste que je pense que la Fed est loin de faire ce qu'il faut", avait encore taclé le Président américain. "Je fais des affaires, et je ne veux pas être incommodé par la Fed", disait encore Trump.

'Sentez le marché', dit Trump à la Fed

Hier encore, Trump a affirmé sur Twitter : "'J'espère que les gens de la Fed liront l'éditorial d'aujourd'hui du Wall Street Journal avant de commettre une nouvelle erreur. En outre, ne laissez pas le marché devenir plus illiquide qu'il ne l'est déjà. Arrêtez avec les 50 B. Sentez le marché, ne vous contentez pas de chiffres dénués de sens. Bonne chance!" Les '50 B' font référence à la politique monétaire de la Fed, qui réduit son bilan d'un montant allant jusqu'à 50 milliards de dollars par mois. Pour réaliser cet ajustement, la Banque se contente en fait de ne pas réinvestir les produits des bons du trésor et titres mortgage arrivant à maturité. Le portefeuille obligataire de la Fed totalise désormais environ 4.100 Mds$ contre 4.500 Mds$ il y a quatre ans, estime Bloomberg. Il était de moins de 1.000 milliards de dollars avant la crise.

Le verdict monétaire de la Fed sera connu à 20h ce soir, en même temps que les prévisions économiques du FOMC (sur le PIB, l'inflation et l'emploi, mais aussi et surtout sur l'évolution des taux à court et moyen terme). La conférence de presse de Jerome Powell, Président de la Fed, se tiendra à partir de 20h30.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com