Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Trump joue l'apaisement après les frappes iraniennes

Trump joue l'apaisement après les frappes iraniennes

Donald Trump est intervenu mercredi suite aux attaques iraniennes contre deux bases américaines en Irak...

Trump joue l'apaisement après les frappes iraniennes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Donald Trump est intervenu mercredi suite aux attaques iraniennes contre deux bases américaines en Irak. Le président américain a confirmé qu'il n'y a pas eu de victimes américaines ou de blessés, "une très bonne chose pour le monde entier". Les missiles n'auraient d'ailleurs causés selon lui que "des dégâts mineurs".

Il a justifié par ailleurs une fois encore l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani, qui préparait selon lui une importante attaque juste avant sa mort. De nombreuses vies auraient ainsi été sauvées...

Téhéran a rappelons-le tiré en guise de représailles une vingtaine de missiles balistiques depuis l'Iran contre deux bases militaires abritant des forces de la coalition menée par les USA. La télévision publique iranienne avait tout d'abord fait état de 80 morts.

Trump a répété que l'Iran n'aura jamais l'arme nucléaire, et a menacé Téhéran de nouvelles sanctions. Il a jugé que le comportement iranien a trop duré et trop longtemps été toléré, et que ces jours sont désormais révolus. Les USA entendent renforcer les sanctions contre le régime iranien afin de faire évoluer son attitude.

Le leader de la Maison blanche en a appelé aux autres grandes puissances afin d'oeuvrer à un nouvel accord nucléaire avec l'Iran et d'adresser à Téhéran un message unifié et clair. Ainsi, selon lui, l'Europe (France, Allemagne et Grande-Bretagne), la Chine et la Russie devraient dénoncer l'accord sur le nucléaire conclu en 2015 pour en négocier un nouveau. "Nous devons travailler ensemble à un accord avec l'Iran qui rende le monde plus sûr et pacifique", a lancé Trump.

Le président américain a également estimé que les Etats-Unis et l'Iran devraient travailler ensemble sur des axes prioritaires communs tels que la lutte contre l'Etat islamique.

Trump s'est montré par ailleurs menaçant sur le plan militaire, décrivant "la taille et la précision" des missiles américains et la force de frappe de l'armée US...

Le président américain a finalement assuré des intentions... pacifiques des États-Unis, qui ne souhaitent pas utiliser leurs armes, la puissance économique demeurant la meilleure dissuasion. "Le fait d'avoir cette formidable armée et ces moyens militaires ne signifie pas que nous devons les utiliser", a tempéré Trump, apaisant les craintes de surenchère militaire.

Globalement, le discours de Trump a été suffisamment apaisant pour convaincre Wall Street mercredi, puisque le Dow Jones a fini en hausse de 0,57% à 28.745 pts, contre une progression de 0,49% du S&P 500 à 3.253 pts et un gain de 0,67% du Nasdaq à 9.129 pts, un nouveau sommet historique. La cote américaine était proche de l'équilibre avant les déclarations du président américain.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com