»
»
»
Consultation

Trump invite Chine et Ukraine à enquêter sur Biden !

Trump invite Chine et Ukraine à enquêter sur Biden !

Donald Trump ose tout...

Trump invite Chine et Ukraine à enquêter sur Biden !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Donald Trump ose tout. En plein scandale politique de 'l'Ukrainegate', le président américain a tout simplement demandé hier jeudi à l'Ukraine... mais aussi à la Chine, d'enquêter sur son possible rival démocrate Joe Biden. C'est pourtant cette même ingérence qui vient de valoir à Trump l'ouverture d'une investigation du Congrès en vue d'une potentielle destitution. Sans complexe, le leader de la Maison blanche, cité notamment par Reuters, a donc déclaré hier devant les journalistes que la Chine devait également s'intéresser à Joe Biden, son potentiel adversaire en 2020, et à son fils Hunter Biden. "Et au fait, de la même manière, la Chine devrait ouvrir une enquête sur les Biden. Parce que ce qui s'est passé en Chine est juste aussi mal que ce qui s'est passé en Ukraine", a même asséné Trump, cité par l'agence Reuters. Trump accuse en effet Biden d'avoir indûment favorisé les affaires de son fils en Ukraine et donc en Chine.

Dans une désormais fameuse conversation téléphonique en juillet, Trump avait demandé au président ukrainien Volodimir Zelenski d'enquêter sur les Biden du fait de soupçons de corruption. Un lanceur d'alerte avait signalé cet échange, déclenchant le lancement de l'enquête en vue d'une procédure d''impeachment'. Les Démocrates ont relevé en effet que Trump avait gelé des aides militaires à l'Ukraine avant le fameux appel à Zelenski, procédé susceptible d'influencer évidemment son interlocuteur.

Les réactions ont été vives suite à la nouvelle intervention de Trump hier. Le président démocrate de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, cité par Reuters, juge ainsi que le locataire de la Maison blanche aurait rompu son serment en demandant à la Chine d'enquêter sur le cas Biden. "Que le président des États-Unis incite un pays étranger à s'immiscer une nouvelle fois pour favoriser sa campagne en enquêtant sur un adversaire constitue une violation fondamentale du serment de président. Cela met en péril nos élections. Cela met en péril notre sécurité nationale", a affirmé Adam Schiff, qui est devenu depuis quelques jours la cible favorite de Trump sur le réseau social Twitter.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com