»
»
»
Consultation

Trump affirme que les Etats-Unis ne sont "pas prêts" à un accord avec la Chine

Trump affirme que les Etats-Unis ne sont "pas prêts" à un accord avec la Chine

Donald Trump a encore sévi...

Trump affirme que les Etats-Unis ne sont 'pas prêts' à un accord avec la Chine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Donald Trump a encore sévi. Le président américain vient d'affirmer que les États-Unis ne seraient pas prêts à un accord commercial pour l'heure avec la Chine, alors que Pékin désirerait pour sa part avancer. Devant la presse ce jour, le leader de la Maison blanche s'est donc montré intraitable, affirmant que les discussions se poursuivraient avec la Chine sur le commerce et que tout se passerait "très bien", mais qu'aucun accord ne serait en vue actuellement. Il assure par ailleurs que les USA couperont les ponts avec le colosse chinois des télécommunications Huawei. Trump en profite également pour souligner l'effet "incroyable" des tarifs douaniers sur la Chine.

Ces derniers commentaires de Trump confirment donc l'extrême fragilité des négociations, le président américain n'excluant d'ailleurs pas un échec des pourparlers.

Bloomberg avait déjà affirmé un peu plus tôt que la Maison blanche ralentissait le processus de décision sur l'octroi de licences à des firmes américaines les autorisant à commercer avec le controversé géant télécom chinois Huawei, en réaction à la décision de Pékin de suspendre l'achat de produits agricoles américains.

Trump précise aujourd'hui que les USA ne feront plus affaire avec le groupe chinois, à moins d'un accord global entre les deux pays - qui semble improbable à court terme étant donné ces dernières déclarations. Le président américain juge plus globalement que les Etats-Unis ont toutes les cartes en main dans ces négociations commerciales...

Sur ce dossier sino-américain, la tension était retombée quelque peu en milieu de semaine avec la décision de la Banque populaire de Chine de fixer un taux pivot quotidien pour le yuan à un niveau légèrement supérieur aux attentes. Les commentaires de certains responsables de la Maison blanche concernant le désir de Washington de poursuivre les négociations avaient aussi calmé les esprits... Le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow, avait affirmé que Trump désirait toujours un accord avec la Chine - du moins s'il s'agit d'un "bon accord" - et qu'il demeurait flexible sur la question des tarifs, selon l'évolution des discussions commerciales.

Trump avait auparavant menacé la Chine de taxes additionnelles de 10% s'appliquant à 300 milliards de dollars de marchandises supplémentaires au 1er septembre. Pékin avait répliqué en suspendant ses importations de produits agricoles américains et en laissant le yuan se déprécier sous les 7 contre dollar, une première depuis 2008.

Trump s'est aussi permis ce vendredi de réclamer à la Fed une baisse des taux... d'un point entier, jugeant les USA défavorisés par la politique monétaire supposée trop dure de la banque centrale. Devant la presse à la Maison blanche, le président américain a ajouté qu'un dollar fort nuisait à l'économie et à l'industrie américaine. Il faudrait donc selon lui que la Réserve Fédérale assouplisse fortement sa politique, alors même que la Fed vient de procéder fin juillet à sa première baisse des taux depuis la crise financière de 2008. Les marchés n'envisagent pour l'heure aucunement de geste aussi fort de la Fed, d'autant que son patron Jerome Powell a insisté sur le fait que la récente réduction des taux ne constituait pas le début d'un cycle d'assouplissement. Le 31 juillet, la Banque avait abaissé ses taux d'un quart de point à 2-2,25%.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com