Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Taux : la Fed maintient le statu quo, mais reste mobilisée face à la crise

Taux : la Fed maintient le statu quo, mais reste mobilisée face à la crise

La banque centrale américaine n'a modifié jeudi soir ni ses taux d'intérêt directeurs, ni ses programmes de rachat d'actifs. Mais elle se tient prête à utiliser l'ensemble de ses outils pour soutenir la reprise.

Taux : la Fed maintient le statu quo, mais reste mobilisée face à la crise
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Réserve fédérale (Fed) américaine a opté jeudi pour le statu quo sur ses taux directeurs, qui restent donc proches de zéro (entre 0% et 0,25%), une décision qui était largement attendue par les économistes.

La banque centrale n'a ainsi modifié ni ses taux d'intérêts directeurs, ni ses programmes de rachat d'actifs mis en place depuis le printemps pour lutter contre les effets de la crise du coronavirus. La Fed continuera d'acheter "au moins" 120 milliards de dollars par mois d'obligations du Trésor et d'utiliser tous les autres instruments et programmes déployés depuis le début de la crise, a-t-elle indiqué.

Activité et emploi encore bien inférieurs à début 2020

Dans son communiqué, le Comité de politique monétaire a répété presque mot pour mot ses propos de la précédente réunion de la mi-septembre. Il s'est dit prêt à "utiliser toute la gamme de ses outils pour soutenir l'économie américaine en ces temps difficiles", laissant entendre qu'il pourrait agir davantage dans les prochains mois.

La Fed a aussi souligné que "l'activité économique et l'emploi ont continué à se redresser, mais restent bien en dessous de leurs niveaux du début de l'année". Les chiffres de l'emploi en octobre aux Etats-Unis seront publiés vendredi, et devraient confirmer le ralentissement de la reprise, avec 600.000 créations de postes attendues, contre une moyenne de 2,2 millions par mois sur la période mai-septembre.

La crise du coronavirus a entraîné en mars-avril 22 millions de pertes d'emploi aux Etats-Unis, dont environ la moitié, soit 11 millions, ont été recréées depuis.

Dans l'attente du résultat des élections américaines

Le message délivré par la Fed correspond à ce qu'attendaient les marchés, dans le contexte particulier de l'élection présidentielle américaine, dont le vainqueur n'est pas encore connu. La banque centrale n'a pas évoqué le scrutin dans son communiqué, alors que le Démocrate Joe Biden devance Donald Trump, selon les résultats encore partiels.

A noter que la décision de maintenir le statu quo a été prise à l'unanimité jeudi, alors qu'en septembre, deux membres du comité de politique monétaire avaient émis des opinions dissidentes.

Pas de reprise complète tant que la situation sanitaire sera dégradée

Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré lors de sa conférence de presse que la reprise de l'économie américaine avait ralenti à l'automne, après avoir profité dans un premier temps du soutien de la politique budgétaire et de la réouverture d'une partie des entreprises.

"Le rebond global des dépenses des ménages résulte en partie des aides financières et de l'augmentation des indemnités chômage, qui ont apporté un soutien essentiel à de nombreux individus et familles", a-t-il ajouté en ajoutant que la récente résurgence des cas de Covid-19 était "particulièrement préoccupante".

"Une reprise économique complète est improbable tant que les gens n'auront pas confiance dans la possibilité de reprendre en sécurité un large éventail d'activités", a poursuivi Jerome Powell.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !