Royaume-Uni : la BoE rehausse ses taux, l'inflation pourrait atteindre 10%

Royaume-Uni : la BoE rehausse ses taux, l'inflation pourrait atteindre 10%

L'économie britannique a connu de meilleurs jours...

Royaume-Uni : la BoE rehausse ses taux, l'inflation pourrait atteindre 10%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'économie britannique a connu des jours meilleurs. La Banque d'Angleterre, qui vient de relever ses taux à leur plus haut niveau depuis la crise financière, a averti que le Royaume-Uni pourrait tomber en récession, écrasé par une inflation à deux chiffres. La BoE a rehaussé, à la mi-journée, son taux d'intérêt à 1%, son plus haut niveau depuis 2009, alors que l'inflation pourrait atteindre 10% cette année ! Six des neuf membres du Comité de politique monétaire (MPC) se sont prononcés en faveur de cette hausse de taux tandis que Catherine Mann, Jonathan Haskel et Michael Saunders ont voté pour une hausse de 50 points de base, à 1,25%.

Le gouverneur de la BOE Andrew Bailey a décrit les perspectives comme le défi le plus difficile auquel les décideurs politiques ont été confrontés depuis qu'ils ont obtenu le pouvoir de fixer les taux il y a 25 ans. Dans la projection centrale de son rapport mensuel, la BoE affirme que l'inflation devrait encore augmenter pendant le reste de l'année, pour atteindre un peu plus de 9% au deuxième trimestre et une moyenne légèrement supérieure à 10% à son apogée au quatrième trimestre 2022. La majeure partie de cette nouvelle augmentation reflète la hausse des prix de l'énergie pour les ménages. Compte tenu du fonctionnement du plafonnement des prix de l'énergie, l'inflation des prix à la consommation devrait culminer plus tard au Royaume-Uni que dans de nombreuses autres économies, et pourrait donc retomber plus tard, souligne la BoE. La progression attendue de l'IPC reflète également la hausse des prix des aliments, des biens de base et des services.

"Les pressions inflationnistes mondiales se sont fortement intensifiées après l'invasion de l'Ukraine par la Russie", souligne la Banque. "Cela a entraîné une détérioration importante des perspectives de croissance mondiale et britannique". Le MPC ajoutant : "la croissance du PIB britannique devrait fortement ralentir au cours de la première moitié de la période de prévision... Cela reflète principalement l'impact négatif important de la forte hausse des prix mondiaux de l'énergie et des biens échangeables sur les revenus réels de la plupart des ménages britanniques et sur les marges bénéficiaires de nombreuses entreprises britanniques".

In fine, la BoE estime que le PIB britannique devrait se contracter de 0,25% en 2023, contre une expansion de 1,25% prévue auparavant, après un fort ralentissement de l'activité fin 2022. La croissance devrait néanmoins atteindre 3,75% cette année.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !