Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Résultats US : à quoi faut-il s'attendre au 4e trimestre 2019 ?

Résultats US : à quoi faut-il s'attendre au 4e trimestre 2019 ?

A Wall Street, les investisseurs n'attendent pas d'étincelles des résultats d'entreprises au 4e trimestre, mais ils espèrent une nette amélioration en 2020.

Résultats US : à quoi faut-il s'attendre au 4e trimestre 2019 ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les marchés boursiers américains et mondiaux se préparent à une saison des résultats d'entreprises sans grand relief au quatrième trimestre 2019, mais ils espèrent que les états-majors confirmeront des projections plus optimistes pour 2020, soutenues par une croissance économique modeste aux Etats-Unis et une reprise dans d'autres parties du monde.

Le coup d'envoi des comptes du 4e trimestre a été donné ce mardi par trois grandes banques américaines, JP Morgan Chase, Citigroup (qui ont toutes deux dépassé les attentes) et Wells Fargo (qui a déçu). Elles seront suivies mercredi de Bank of America, Goldman Sachs et du gestionnaire de fonds BlackRock, puis jeudi, de Morgan Stanley, Charles Schwab, Bank of New York Mellon et SunTrust.

La compagnie aérienne Delta Air Lines publiera ses comptes mardi et l'assureur santé UnitedHealth Group est attendu mercredi, de même que le producteur d'aluminium Alcoa. Le transporteur ferroviaire CSX publiera ses comptes jeudi.

Selon les analystes sondés par 'Bloomberg', les profits du S&P 500 devraient reculer en moyenne de 1,6% au 4e trimestre par rapport à la même période de 2018, avant de rebondir de 3,2% au 1er trimestre 2020, et de 9,2% pour l'ensemble de 2020.

Le consensus Factset (groupe Dow Jones) s'attend de son côté à un recul de 2% des profits du S&P 500 au 4e trimestre sur un an. Quant aux revenus, ils devraient avoir augmenté en moyenne de 2,6% sur un an au 4e trimestre, leur rythme le plus lent depuis le 2e trimestre 2016.

Des PER élevés à Wall Street qui laissent peu de place à l'erreur

Les analystes prévoient sur l'ensemble de 2019 une quasi-stagnation des profits (+0,2%) et une hausse de 3,9% des chiffres d'affaires. Pour 2020, ils anticipent un net redémarrage de 9,4% des bénéfices et de 5,4% des ventes, selon Factset.

Compte-tenu de la forte hausse des marchés d'actions en 2019, les entreprises n'auront pas droit à une grande marge d'erreur. Toute déception sur les comptes risque d'entraîner de fortes chutes dans un marché qui évolue sur des record historiques. En 2019, le Dow Jones a bondi de 22,3%, le S&P 500 a grimpé de 29% et le Nasdaq s'est envolé de 35,2%. Et depuis début janvier, les trois indices ont encore progressé de 1% à 3%.

Conséquence : le multiple de capitalisation (PER) du S&P 500 culmine désormais à 18,4 fois les bénéfices attendus sur les 12 prochains mois, un chiffre supérieur à la moyenne des 5 dernières années (16,7 fois) et à celle des 10 dernières années (14,9 fois).

Les secteurs les plus chers payés selon ce critère sont les biens de consommation discrétionnaire (22,5 fois) et les technologiques (22,3 fois), tandis que les moins chères sont les financières (13,4 fois) et les valeurs de santé (16,3 fois).

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com