»
»
»
Consultation

Placements : mais où est donc passé l'or, valeur-refuge ?

Placements : mais où est donc passé l'or, valeur-refuge ?

L'équation traditionnelle : crise financière = hausse de l'or, a pris du plomb dans l'aile ! Malgré l'aggravation de la crise de la zone Euro (Grèce,...

Placements : mais où est donc passé l'or, valeur-refuge ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'équation traditionnelle : crise financière = hausse de l'or, a pris du plomb dans l'aile ! Malgré l'aggravation de la crise de la zone Euro (Grèce, Espagne, Italie...), le cours du métal jaune a chuté de près de 100 Dollars depuis un mois (-6,5%) à 1.555$, alors que pendant la crise précédente de 2008-2009, il avait fortement grimpé face aux craintes d'effondrement du système bancaire mondial... L'or, de retour désormais à son plus bas annuel, s'en tire à peine mieux ce mois-ci que l'indice CRB des matières premières, qui a perdu 10% depuis le 30 avril, notamment sous l'effet d'un plongeon de 17% des cours du pétrole WTI, tombé à 88$ le baril ce jeudi matin. Le cours des autres métaux précieux (argent, platine et palladium) évoluent aussi tout près de leurs plus bas niveaux annuels ces derniers jours...

L'une des raisons principales de cette désaffection vis-à-vis de l'or tient à la force du Dollar, qui a été le grand gagnant du mois de mai, avec une hausse de 5,5% par rapport à un panier des six principales monnaies mondiales. L'Euro a notamment chuté de 6,3% face au Dollar ce mois-ci, à mesure que l'avenir de la zone Euro s'obscurcissait (risque de sortie de la Grèce, banques espagnoles en difficulté...) Dans ces conditions, les investisseurs se sont reportés en masse sur des actifs liquides libellés en monnaies jugées sûres, plutôt que sur les actifs illiquides comme l'or... Mécaniquement, les cours des matières premières, fixés en Dollars, souffrent lorsque le billet vert grimpe et vice-versa.

Dans la crise actuelle, la situation est très différente de celle de 2008-2009, où le danger était venu des Etats-Unis, avec la faillite de la banque Lehman Brothers, qui avait ébranlé la confiance des marchés dans le système bancaire américain, croulant sous les mauvaises créances immobilières... 4 ans plus tard, les bilans des banques américaines ont été en grande partie assainis et la crise de la dette s'est déplacée vers les banques et les Etats européens, ce qui rend les Etats-Unis et le Dollar plus attractifs en comparaison.

Malgré une reprise économique poussive, les Etats-Unis sont en meilleure santé économique par rapport à une zone Euro qui lutte contre la récession et une possible dislocation... En outre, en 2008-2009, l'attention des marchés était concentrée sur les risques d'inflation, compte-tenu des montants énormes injectés par les Etats et les banques centrales dans leurs économies... Une préoccupation qui n'est plus d'actualité, les autorités monétaires, à commencer par la Fed, se montrant plus prudentes, et l'inflation étant sous contrôle dans la plupart des pays développés.

Un deuxième facteur affectant l'or tient au degré de spéculation qui avait entouré le métal jeune depuis 2008, le propulsant à son plus haut niveau historique, à plus de 1.900$ l'once début septembre 2011... De nombreux analystes, qui continuent de favoriser l'or sur le long terme comme protection contre les aléas financiers, reconnaissent désormais que le marché s'était emballé et qu'il avait besoin de souffler...

Enfin, la demande indienne et chinoise, deux moteurs des achats d'or, s'est ralentie récemment... En Inde, l'offre s'est étiolée en raison de la forte baisse de la Roupie, ce qui renchérit les achats d'or libellés en Dollars, alors qu'en Chine, la prudence est de mise depuis que la croissance économique s'est nettement ralentie à l'automne 2011...

Quant aux banques centrales, qui avaient acheté des quantités record d'or en 2011, elles auraient levé le pied depuis le début 2012... Une conjonction de facteurs qui fait dire à nombre d'analystes qu'à court terme, la tendance baissière pourrait se poursuivre sur l'or, qui garde néanmoins sa place dans un portefeuille orienté vers le long terme.

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com