Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : vif rebond de début de semaine

Pétrole : vif rebond de début de semaine

Les cours du pétrole ont repris lundi plus de 5%, saluant le rétablissement de Donald Trump du Covid-19. La réduction de la production en Norvège, liée à une grève dans le secteur, a aussi soutenu les cours.

Pétrole : vif rebond de début de semaine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après être tombés vendredi au plus bas depuis juin, les cours du brut sont repartis lundi en nette hausse, soutenus par l'espoir d'un nouveau plan de relance aux Etats-Unis, qui devrait donner un coup de pouce à la reprise économique, malgré la résurgence de cas de coronavirus dans certaines régions du monde, notamment en Europe.

Lundi soir, le contrat à terme de novembre sur le baril de brut léger américain (WTI) a flambé de 5,9% à 39,22$ sur le Nymex, tandis que le contrat sur le Brent pour livraison en décembre a repris 5,1% à 41,29$.

La semaine dernière, le WTI avait plongé de 8% et le Brent de 7,4%, les deux variétés de brut retombant à leur plus bas niveau depuis juin, plombés par les craintes sanitaires et économiques. La reprise des exportations pétrolières libyennes à la faveur d'une accalmie de la guerre civile avait aussi pesé sur les cours.

Un second plan de relance budgétaire très attendu aux Etats-Unis

Lundi, les marchés pétroliers ont salué l'annonce d'une sortie imminente de l'hôpital de Donald Trump, atteint par le coronavirus et hospitalisé depuis samedi. Ce nouveau coup de théâtre dans la campagne électorale chahutée entre Joe Biden et Donald Trump a entretenu les espoirs des marchés financiers de parvenir rapidement à l'adoption d'un nouveau plan de relance budgétaire de l'économie américaine.

Ainsi, Donald Trump a tweeté pendant le week-end qu'il estimait important de parvenir à un accord bipartisan sur un plan de soutien susceptible d'être voté par le Congrès avant les élections du 3 novembre. Du côté démocrate, la présidente de la chambre Nancy Pelosi, a affirmé que le fait que Trump ait été atteint par le coronavirus "changeait un peu la dynamique" des négociations en vue d'un accord. Le secrétaire général de la Maison Blanche, Mark Meadows, s'est de son côté montré confiant dans un possible accord entre démocrates et républicains au Congrès sur un nouveau "package".

Le baril de Brent à 55$ vers la mi-2021 ?

Lundi, les cours du pétrole ont aussi profité d'une réduction de la production en Norvège, où la fermeture de six gisements, en raison d'un mouvement de grève, a amputé la production de 330.000 barils équivalent pétrole, ce qui représente environ 0,4% de la production mondiale.

Malgré les inquiétudes concernant la vigueur de la demande mondiale, sur fond de crise sanitaire, les analystes d'UBS ont estimé lundi dans une note que le marché pétrolier devrait être sous-approvisionné au second semestre 2020 et en 2021, compte-tenu des efforts de limitation de production déployés par le groupe Opep+. La banque suisse envisage une poursuite de la reprise économique mondiale et du rebond des cours du pétrole : elle prévoit un baril de Brent à 45$ à la fin 2020, et à 55$ à la mi-2021.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !