Pétrole : vers un statu quo de l'Opep+

Pétrole : vers un statu quo de l'Opep+

Statu quo en vue...

Pétrole : vers un statu quo de l'Opep+
Crédit photo © TotalEnergies

(Boursier.com) — Statu quo en vue. Les délégués de l'Opep+ s'attendent à ce que le Comité ministériel consultatif recommande de maintenir les niveaux de production de pétrole inchangés lors de la prochaine réunion du cartel dans un contexte de reprise timide de la demande mondiale. L'Arabie saoudite et ses partenaires procéderont à un examen des niveaux de production le 1er février, après avoir convenu d'importantes réductions à la fin de l'année dernière pour maintenir l'équilibre sur les marchés mondiaux. Les délégués du cartel ont déclaré en privé à 'Bloomberg' miser sur un statu quo du Comité ministériel, dans l'attente d'éclaircissements sur la reprise de la consommation en Chine et de l'impact des sanctions sur l'approvisionnement russe.

"L'OPEP+ semble de plus en plus susceptible de maintenir les niveaux de production inchangés même après la réunion prévue", indique à l'agence Raad Alkadiri, analyste chez Eurasia Group. "Les prix se sont raffermis, l'offre reste tendue et des niveaux importants d'incertitude prévalent à la fois pour l'offre et la demande".

Le secrétaire général de l'OPEP, Haitham Al-Ghais, a déclaré plus tôt ce mois-ci qu'il était "prudemment optimiste" sur l'économie mondiale, car le rebond naissant en Chine est tempéré par la faiblesse des économies avancées. Le ministre saoudien de l'énergie, le prince Abdulaziz bin Salman, a lui insisté le mois dernier sur le fait que l'Opep+ serait "proactive et préventive" pour maintenir l'équilibre des marchés. "Tous les signes indiquent que l'Arabie saoudite cherche à s'en tenir à la politique de préemption pour l'instant et à maintenir les contraintes de production en place jusqu'à ce qu'il y ait des indications claires qu'il existe une demande suffisante pour une offre supplémentaire", souligne Helima Croft, responsable de la stratégie des matières premières chez RBC Capital.

Les analystes de Goldman Sachs Group et d'Energy Aspects estiment que l'Opep+ mettra fin à ses coupes d'approvisionnement - officiellement environ 2 millions de barils par jour - et recommencera à ouvrir les vannes au second semestre, lorsque l'accélération de la demande resserrera le marché.

En légère hausse ce mardi, le baril de Brent évolue proche des 90$.

©2023

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !