Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : les cours s'envolent avant l'Opep+ et Aramco

Pétrole : les cours s'envolent avant l'Opep+ et Aramco

Le pétrole s'est envolé d'environ 4% mercredi, à la veille de la réunion de l'Opep, qui pourrait décider de limiter davantage sa production afin de soutenir les cours. L'IPO d'Aramco devrait en outre se faire en haut de la fourchette de prix.

Pétrole : les cours s'envolent avant l'Opep+ et Aramco
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours du pétrole flambent mercredi, après la publication d'une forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, et à la veille d'une réunion cruciale de deux jours de l'Opep et de ses alliés, dont la Russie, à Vienne, siège du cartel pétrolier. Les marchés voient aussi d'un bon oeil l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien Aramco, qui devrait se faire en haut de la fourchette de prix grâce à une forte demande.

Le cours du baril de brut léger américain (WTI) a flambé mercredi soir de 4,2% à 58,43$ sur le Nymex (contrat à terme de janvier), tandis que le Brent de la mer du Nord a bondi de 3,6% à 63,02$ pour le contrat à terme de février.

Aux Etats-Unis, les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 29 novembre, ont surpris en reculant de 4,9 millions de barils, à 447,1 mb (hors réserve stratégique), contre un repli de 1,5 million de barils attendu par le consensus. Auparavant, ces stocks avaient progressé pendant 5 semaines consécutives, ce qui avait pesé sur les cours de l'or noir.

Vers une prolongation de l'accord Opep+ de maîtrise de la production

En outre, les marchés pétroliers espèrent que l'Opep+, qui se réunira jeudi et vendredi à Vienne, décidera de prolonger son accord de réduction de production, voire de réduire encore ses quotas, pour soutenir les cours. Selon l'agence 'Reuters', l'Arabie saoudite pousserait l'Opep+ à s'accorder pour réduire sa production d'or noir de 400.000 barils supplémentaires par jour.

Riyad ferait en outre pression sur se alliés pour qu'ils respectent leurs quotas, menaçant de ne plus compenser leurs manquements. Ces derniers mois, l'Arabie saoudite a accepté de produire moins que ses quotas, alors que d'autres membres les ont dépassés.

Les cours du brut étaient aussi soutenus par les dernières rumeurs concernant les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Celles-ci seraient en bonne voie, et pourraient déboucher sur un accord de "Phase 1", malgré les récentes déclarations défiantes de Donald Trump, et les tensions politiques concernant Hong Kong et le sort de la communauté Ouïghour en Chine.

L'IPO de Saudi Aramco s'annonce comme un succès

L'introduction en Bourse de Saudi Aramco sur la place boursière de Riyad devrait bel et bien devenir la plus importante de l'histoire. Selon plusieurs sources citées par 'Bloomberg', le prix devrait être fixé à 32 riyals par action, soit le haut de la fourchette fournie au marché (30 à 32 riyals), grâce à une forte demande des institutionnels comme des particuliers.

A ce niveau, l'opération permettrait au gouvernement saoudien de lever 25,6 milliards de dollars, soit davantage que les 25 Mds$ émis par Alibaba, qui détenait le record mondial de la plus grande IPO. Ce prix valoriserait l'entreprise pétrolière d'Etat saoudienne à près de 1.700 milliards de dollars.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com