Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : le WTI retrouve les 60$, le Covid recule au niveau mondial

Pétrole : le WTI retrouve les 60$, le Covid recule au niveau mondial

Le baril a débuté la semaine pied au plancher...

Pétrole : le WTI retrouve les 60$, le Covid recule au niveau mondial
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le baril de pétrole a nettement progressé lundi, contribuant à soutenir les marchés boursiers européens, alors que les marchés d'actions étaient fermés aux Etats-Unis et en Chine pour des jours fériés. Le cours du baril de brut léger américain (WTI) pour livraison mars bondissait en soirée de 1,1% à 60,12$ dans les échanges électroniques sur le Nymex, de retour au-dessus des 60$ pour la première fois depuis janvier 2020. Le Brent de la Mer du Nord cotait de son côté 63,20$ (+1,2%) le baril pour le contrat à terme d'avril, lui aussi au plus haut depuis 13 mois. Les deux variétés de brut ont bondi de plus de 20% depuis le début de l'année.

Le WTI a été soutenu notamment par la vague de froid historique qui s'abat actuellement sur le Texas, et qui pourrait fortement impacter la production pétrolière de la région, l'une des plus importantes d'Amérique du Nord. Les opérateurs estiment que plusieurs centaines de milliers de barils de production pourraient ainsi être affectés par des fermetures de puits, des perturbations sur le transport routier et des pannes d'électricité dues aux conditions météorologiques extrêmes.

Le Covid-19 en recul au niveau mondial

Une tempête qui intervient alors qu'une vague d'optimise s'abat sur les places financières depuis plusieurs semaines avec la campagne de vaccination contre le Covid-19 qui se poursuit à travers le monde, le plan de relance historique aux Etats-Unis qui pointe le bout de son nez et l'Opep+ qui continue à limiter sa production pour rééquilibrer le marché de l'or noir. A ce sujet, Alexander Novak, le vice-premier ministre russe a affirmé en fin de semaine dernière que les marchés pétroliers sont désormais équilibrés, les prix actuels reflétant la situation actuelle.

"La vague de froid, les réductions supplémentaires des production saoudiennes, la nouvelle promesse de relance des États-Unis sont autant d'éléments qui aident", affirme à 'Bloomberg' Vandana Hari, chez Vanda Insights à Singapour. "Mais le plus grand facteur - et celui que les sceptiques ont probablement manqué ou peu estimé - est que le Covid au niveau mondial est en recul, depuis plus de quatre semaines maintenant".

Des menaces de grève au sein de la compagnie norvégienne Equinor et le regain de tensions au Moyen-Orient soutiennent également les cours du brut. La coalition sous commandement saoudien au Yémen a annoncé avoir intercepté et détruit dimanche après-midi deux drones chargés d'explosifs tirés par les rebelles houthis du Yémen.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !