Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : le Brent retrouve les 40 dollars !

Pétrole : le Brent retrouve les 40 dollars !

Le Brent s'échange à nouveau au-dessus des 40$ ! Une première depuis près de trois mois...

Pétrole : le Brent retrouve les 40 dollars !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Brent s'échange à nouveau au-dessus des 40$ ! Une première depuis près de trois mois. Les cours de l'or noir sont soutenus depuis quelques jours par des signes indiquant que les producteurs de l'Opep+ seraient sur le point de s'entendre pour prolonger leur accord historique de réduction de la production. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison août gagne actuellement 2% à 40,3dollars à Londres alors que le WTI échéance juillet avance de près de 3% à 38$ sur le Nymex.

Selon les sources de 'Bloomberg', la Russie et plusieurs autres nations du cartel seraient désormais favorables à une prolongation d'au moins un mois des baisses de production. L'Arabie Saoudite appelle depuis plusieurs semaines à un allongement de l'accord d'un à trois mois, qui prévoit initialement un assouplissement des restrictions de production à partir de juillet.

Face à la chute historique des cours de l'or noir, l'Opep et ses partenaires se sont engagés en avril à réduire la production de 9,7 millions de barils par jour, soit environ 10% de l'offre mondiale, en mai et juin. En outre, l'Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes unis ont procédé à de nouvelles réductions volontaires d'environ 1,2 million de barils par jour pour le mois de juin, ce qui porte le total des réductions Opep+ à près de 11 mbj.

Par ailleurs, selon les dernières données de l'American Petroleum Institute, les stocks de brut au centre de stockage de Cushing, en Oklahoma, ont diminué de 2,2 millions de barils la semaine dernière. Un recul qui constituerait la quatrième baisse hebdomadaire consécutive s'il venait à être confirmé par les données du gouvernement américain, attendues ce mercredi.

"Le marché est beaucoup plus proche du rééquilibrage, les tendances de la demande le montrant et les pays s'ouvrant déjà", a déclaré Suvro Sarkar, chez DBS Bank. "Toutefois, l'impact de la prochaine réunion de l'Opep+ a été largement pris en compte, de sorte qu'il n'y a que peu de potentiel haussier à partir de maintenant".

"Comme les mesures de confinement liées au virus continuent d'être levées, nous prévoyons que la demande va progressivement se rétablir", explique-t-on chez Capital Economics, estimant que la consommation mondiale de pétrole tombera à un peu moins de 92 millions de bpj en moyenne en 2020, contre 100,2 mbj en 2019.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !