Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : le baril en route vers les 40 dollars ?

Pétrole : le baril en route vers les 40 dollars ?

A l'image des places boursières, les cours de l'or noir progressent également ce mardi, profitant du regain d'optimisme dans les salles de marché...

Pétrole : le baril en route vers les 40 dollars ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A l'image des places boursières, les cours de l'or noir progressent également ce mardi, profitant du regain d'optimisme dans les salles de marché. Le baril de brut léger américain (WTI) pour livraison juillet avance de près de 2% à 33,9$ sur le Nymex alors que le baril de Brent de la mer du Nord prend 1% à 35,9$ à Londres.

L'amélioration des fondamentaux sur le marché pétrolier semble se confirmer jour après jour alors que la baisse historique de la production de l'Opep+ se matérialise et que la demande repart avec la levée des mesures de confinement. Selon la Russie, membre de l'alliance qui s'est engagée à réduire son offre de près de 10 millions de barils par jour, le marché pourrait s'équilibrer dès les mois de juin ou juillet. Le ministre de l'énergie, Alexander Novak, a souligné que les réductions mondiales ont jusqu'à présent dépassé celles convenues lors de l'accord entre les principaux producteurs de la planète.

"Le marché commence à sentir les effets de la réduction de la production et des stocks, alors que l'économie mondiale est sur la voie de la reprise", déclare à 'Bloomberg' Will Sungchil Yun, analyste matières premières chez VI Investment à Séoul. "Il faut néanmoins rester prudent face à l'absence de remède à la pandémie et à la possibilité d'une deuxième vague d'infections".

"Avec le redémarrage des économies, l'accent est définitivement mis sur l'amélioration des fondamentaux, plutôt que sur ce qui semblait être un effondrement complet de la demande il y a seulement quelques semaines", souligne prou sa part Daniel Hynes, stratégiste senior chez Australia and New Zealand Banking Group.

Aux Etats-Unis aussi la production continue à diminuer comme l'indiquent depuis plusieurs semaines les données de Baker Hughes. Le nombre de plateformes en activité dans le pays a ainsi reculé pour la dixième semaine consécutive vendredi dernier. Les données hebdomadaires du marché pétrolier américain ont également montré une baisse surprise des stocks de brut outre-Atlantique, signe là aussi que la consommation repart de plus belle.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !