»
»
»
Consultation

Pétrole : l'or noir s'envole après la purge politique en Arabie saoudite

La vaste campagne anti-corruption lancée en Arabie saoudite a fait bondir lundi les cours du pétrole d'environ 3%. Le baril de Brent et le WTI évoluent désormais à leur plus haut niveau depuis plus de deux ans.

Pétrole : l'or noir s'envole après la purge politique en Arabie saoudite
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La vaste purge politique menée samedi 4 novembre en Arabie Saoudite par le Prince héritier Mohammed ben Salmane a fait flamber les cours du pétrole lundi sur les marchés internationaux. Sur le Nymex, le cours du baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de décembre) a bondi de 3,07% à 57,35$, retrouvant son plus haut depuis juillet 2015, tandis que le Brent de la Mer du Nord a grimpé de 3,5% à 64,27$, au plus haut depuis juin 2015.

En Arabie saoudite, onze princes et des dizaines de ministres, actuels ou passés, ont été arrêtés samedi, et accusés de corruption. Parmi les personnalités arrêtées se trouve le célèbre milliardaire et homme d'affaires Al-Walid ben Talal, qui contrôle à 95% le fonds d'investissement Kingdom Holding Company, actionnaire notamment de Citigroup, Twitter et Apple. Cette vaste opération coup de poing a permis au Prince héritier Salman, 33 ans, de consolider son pouvoir, au moment où le Royaume, premier exportateur mondial de pétrole, a entamé des réformes en vue de libéraliser le régime ultra-conservateur.

Les cours de l'or noir avait déjà progressé vendredi après l'annonce d'une baisse surprise du nombre de puits actifs aux Etats-Unis. Le groupe parapétrolier Baker Hughes a ainsi fait état d'une baisse de huit puits la semaine dernière à 729.

Les analystes s'interrogent sur les conséquences des derniers développements en Arabie saoudite, qui pourraient perturber le marché mondial du pétrole en cas d'instabilité politique. Riyad est la cheville ouvrière de l'accord de réduction de la production qui lie depuis janvier 2017 l'Opep à d'autres producteurs, dont la Russie, pour abaisser l'offre mondiale et faire remonter les prix.

Cet accord pourrait être prolongé lors de la prochaine réunion de l'Opep prévue le 30 novembre à Vienne. Toutefois, l'escalade des tensions entre deux membres du cartel, l'Arabie saoudite et l'Iran pourrait menacer un accord. Lundi le ton est encore monté au sujet du Yémen, après qu'un tir de missile de rebelles yéménites pro-iraniens a été intercepté au dessus de l'aéroport international de Riyad.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Pétrole : l'or noir s'envole après la purge politique en Arabie saoudite

Partenaires de Boursier.com