Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Pétrole : en hausse, même si l'Opep+ va rouvrir ses vannes

Pétrole : en hausse, même si l'Opep+ va rouvrir ses vannes

L'Opep+ a surpris les marchés en se réunissant mardi avec 24h d'avance. L'alliance a décidé de relever progressivement sa production dès mai, malgré les incertitudes sur la demande provoquées par les nouvelles vagues de coronavirus dans certains pays

Pétrole : en hausse, même si l'Opep+ va rouvrir ses vannes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le marché pétrolier a rebondi mardi, malgré la décision de l'Opep+ (prise avec 24 heures d'avance) de confirmer le relèvement progressif de sa production à partir de mai, conformément à sa précédente réunion d'avril.

Malgré cette perspective de hausse de l'offre de pétrole, le cours du brut léger américain WTI a progressé mardi soir de 1,7% à 62,94$ le baril sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, et le Brent a gagné 1,2% à 66,42$ (contrat de juin). Après la clôture du Nymex, le WTI poursuivait sa progression à 63,18$.

Dans un communiqué, l'Opep+ a ainsi indiqué avoir "décidé de mettre en oeuvre son projet d'ajustement" de production décidé lors de sa précédente réunion, le 1er avril. L'Opep+ avait alors décidé de réduire l'ampleur de ses baisses de production de 350.000 barils par jour en mai, puis de 350.000 bpj en juin et de 441.000 bpj en juillet. L'alliance regroupant les 14 membres de l'Opep et 10 pays alliées (dont la Russie) devait se réunir mercredi, mais a surpris les marchés en annonçant sa décision dès mardi soir.

Jusqu'à présent, l'Opep+ réduisait volontairement sa production d'environ 8 mbj, dont 1mbj de réduction unilatérale décidée temporairement par l'Arabie saoudite. Riyad a indiqué avoir l'intention de retirer ce soutien supplémentaire sur une période 3 mois, de mai à juillet.

Peu avant le communiqué de l'Opep+, des rumeurs de marché laissaient entendre que compte-tenu de la baisse de la demande pétrolière dans les pays en proie à une nouvelle vague de Covid-19 (Inde, Japon, Brésil...) l'alliance de pays producteurs pourrait décider de reporter ses hausses de production, ce qui n'a donc pas été le cas.

La prochaine réunion de l'Opep+ est programmée pour le 1er juin.

L'Opep+ surveille la résurgence du Covid-19 dans certains pays

Après avoir bondi de plus de 30% depuis le début de l'année, les cours du pétrole ont subi une correction de l'ordre de 10% ces dernières semaines, tiraillés entre d'un côté la réouverture des économies, à commencer par les Etats-Unis, et de l'autre, la propagation de nouvelles vagues de la pandémie de coronavirus dans certaines régions du monde, dont l'Inde, le Brésil et le Japon.

Dans son communiqué, l'Opep+ a salué la poursuite de la reprise de l'économie mondiale, grâce à un niveau sans précédent de stimulation monétaire et budgétaire, et a estimé que la rythme de la reprise va accélérer au second semestre.

Pour autant, les ministres présents à la réunion ont souligné que le nombre de cas de Covid-19 était en hausse dans certains pays, malgré les campagnes de vaccination en cours, ajoutant que "cette résurgence pourrait entraver la reprise de l'économie et de la demande pétrolière" mondiales.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !