»
»
»
Consultation

Minutes de la Fed : encore un effort ?

Minutes de la Fed : encore un effort ?

Alors que Wall Street retrouve ses sommets ce mercredi, dans le sillage des déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale...

Minutes de la Fed : encore un effort ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que Wall Street retrouve ses sommets ce mercredi, dans le sillage des déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, les minutes de la Fed publiées ce soir ont été quelque peu occultées par ce discours tant attendu face au Congrès US. Certains membres de la Réserve fédérale ont clairement estimé lors de la réunion du comité monétaire des 18 et 19 juin derniers, que des mesures de soutien se justifieraient bientôt si les risques ne se relâchaient pas...
Plusieurs autres ont émis une opinion allant dans le même sens, toujours selon le compte rendu de la réunion : Les taux devraient ainsi baisser pour amortir les effets néfastes des conflits commerciaux dans lesquels sont engagés les Etats-Unis et pour tenter de raviver l'inflation qui n'arrive toujours pas à atteindre l'objectif de 2% de la banque centrale US.

Trop tôt ?

Certains membres de la Fed ont cependant estimé qu'il n'y avait pas encore lieu de relever les taux d'intérêt et qu'il valait mieux attendre davantage d'informations avant de renouer avec une politique monétaire plus accommodante...
Lors de cette réunion, rappelons que la Fed avait laissé inchangé l'objectif d'un taux des Fed funds situé entre 2,25% et 2,5%, mais avait toutefois renoncé à être "patiente" avant de modifier les taux directeurs...

Les membres de la banque centrale ont débattu en outre des avantages et des inconvénients d'éventuels nouveaux outils de maîtrise des taux d'intérêt. Une nouvelle facilité de refinancement a même été évoquée, par laquelle les établissements financiers pourraient échanger des obligations d'Etat contre des réserves déposées auprès de la banque centrale, mais aucune décision n'a été prise...

Tensions commerciales et inquiétudes

Des minutes qui vont donc globalement dans le sens des déclarations de Powell de cet après-midi, ce dernier insistant sur les tensions commerciales et les inquiétudes concernant la croissance mondiale qui ont eu tendance à peser sur l'activité économique et les perspectives... De quoi relancer les anticipations de baisse de taux qui avaient pris du plomb dans l'aile depuis la publication des chiffres de l'emploi US meilleurs que prévu vendredi dernier.

Coup de pouce ?

Toujours selon Jerome Powell, les inquiétudes liées au commerce international et le ralentissement mondial "continuent de peser sur les perspectives économiques aux Etats-Unis". La Réserve fédérale reste donc prête à "agir de manière appropriée" pour soutenir la croissance.
Le patron de la Fed note au passage que la croissance des investissements des entreprises semble s'être nettement ralentie, et que la croissance globale au deuxième trimestre semble s'être atténuée (...) Par ailleurs, un certain nombre de questions de politique gouvernementale n'ont pas encore été réglées, comme l'évolution du dossier du commerce, le plafond de la dette fédérale ou encore le Brexit (...) "Nous suivons de près l'évolution de la situation et nous continuerons d'évaluer les répercussions sur les perspectives économiques et l'inflation aux États-Unis" a poursuivi Powell qui a estimé que depuis la réunion du mois de mai, des "courants contradictoires" sont réapparus, créant une plus grande incertitude, ces préoccupations ayant pu contribuer à une certaine baisse de la confiance des entreprises dans des enquêtes récentes...

Le FOMC pourrait malgré tout s'en tenir à une baisse des taux de 0,25 pt de base lors de sa prochaine réunion fin juillet, sans aller jusqu'à un coup de pouce de 0,5 pt. Les investisseurs attendent d'en savoir plus sur la reprise des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, après l'annonce mardi soir par la Maison blanche d'une première conversation téléphonique à haut niveau qualifiée de "constructive"...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com