»
»
»
Consultation

Marchés : le Nikkei plonge de 5% après Wall Street

Marchés : le Nikkei plonge de 5% après Wall Street

Les Bourses asiatiques ont été prises à leur tour dans la tourmente mardi, après la nouvelle forte baisse de Wall Street, lundi, à la veille de Noël. L'indice Nikkei a chuté de 5% à Tokyo.

Marchés : le Nikkei plonge de 5% après Wall Street
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la nouvelle forte baisse de Wall Street, lundi, à la veille de Noël, les Bourses asiatiques ont été prises à leur tour dans la tourmente. A Tokyo (où la Bourse était fermée lundi pour cause de jour férié), l'indice Nikkei a plongé mardi de 5,01 % à 19.155,74 points, au plus bas depuis 20 mois.

Le Nikkei est désormais entré dans un "bear market", caractérisé par une perte supérieure à 20% depuis ses derniers sommets. L'indice nippon a ainsi lâché 21% depuis son pic du 2 octobre dernier. Dans le même temps, le yen s'est renforcé de près de 4%, servant de valeur refuge face aux turbulences actuelles, mais pénalisant les groupes exportateurs japonais.

Les places boursières chinoises ont aussi reculé, mais dans une moindre mesure : l'indice composite de Shanghai et celui de Shenzhen ont cédé près de 1% à la clôture.

En raison de Noël, la place de Hong Kong était, elle, fermée, tout comme les Bourses d'Australie, d'Inde, d'Indonésie, de Malaisie, de Nouvelle-Zélande, des Philippines, de Singapour et de Corée du Sud.

A Wall Street, le Nasdaq en "bear maket", le Dow Jones en approche

Lundi à Wall Street, lors d'une séance pourtant écourtée avant Noël, les investisseurs ont fui les actions, échaudés par le "shutdown" des administrations fédérales et par de nouvelles attaques de Donald Trump contre la politique de la Fed. De plus, un communiqué du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a semé la panique en évoquant des conversations menées avec les patrons des 6 plus grandes banques américaines au sujet de leur liquidité. Même si les banques ont assuré ne pas avoir de problème de liquidité, cette information a été jugée anxiogène pour des marchés déjà très fragilisés par les craintes d'un ralentissement prononcé de la croissance mondiale.

L'indice Dow Jones a plongé lundi de 2,91%, au plus bas depuis août 2017, il y a 16 mois environ, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 2,71%, son plus bas depuis avril 2017, et que l'indice Nasdaq composite a chuté de 2,21%, au plus bas depuis juillet 2017.

L'indice Nasdaq a confirmé être dans un "bear maket", avec un recul de 23,6% depuis son dernier record historique de la fin août à 8.109 pts. Le S&P 500 et le Dow Jones sont désormais à leur tour au bord du seuil des 20% de baisse, avec un recul de 19,7% pour le premier, et de 18,7% pour le second par rapport à leurs pics de cet automne.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com