Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Les données sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis vont donner le tournis

Les données sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis vont donner le tournis

Jerome Powell doit s'exprimer à la télévision cet après-midi pour une de ses rares apparitions publiques...

Les données sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis vont donner le tournis
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Jerome Powell doit s'exprimer à la télévision cet après-midi pour une de ses rares apparitions publiques. Si l'intervention du président de la Fed sera suivie avec intérêt par la communauté financière, les investisseurs scruteront également avec intérêt l'évolution du marché du travail aux Etats-Unis la semaine passée. La pandémie de Covid-19 fait en effet des ravages au sein de la première économie mondiale et la forte hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage observée la semaine passée devrait être 'mince' par rapport aux données attendues cet après-midi.

Un niveau historique attendu

Selon les économistes interrogés par Bloomberg, les inscriptions devraient atteindre le niveau record de 1,64 million pour la semaine close le 21 mars, contre 281.000 la semaine précédente. Le record actuel date de 1982 avec 695.000 inscriptions. Ces estimations apparaissent toutefois très disparates puisque certains économistes misent sur plus de 4 millions de nouvelles inscriptions au chômage !

"Lors des précédentes récessions profondes, notamment en 2008 et 1980, les demandes initiales pendant les quatre pires semaines de la récession s'élevaient à 2 millions", explique Lewis Alexander économiste chez Nomura. "Cela est consistent avec le choc lié au COVID-19 qui a comprimé significativement le marché du travail dans une période beaucoup plus courte par rapport aux contractions précédentes".

Des données qui sous-estiment la réalité

Le prochain rapport devrait montrer des dégâts encore plus importants, car il portera sur une semaine où les États ont commencé à pratiquer des mesures extrêmes de distanciation sociale et à fermer les écoles, les restaurants et les lieux de travail pour freiner la propagation du virus. "Cela se passe à un rythme et à une échelle que notre cerveau ne peut pas comprendre", a déclaré à 'Business Insider' Martha Gimbel, économiste chez Schmidt Futures. "Les chiffres sont littéralement incroyables".

D'autant que le spécialiste note que les demandes hebdomadaires ne reflètent pas exactement la réalité du moment car tout le monde ne remplit pas les conditions requises pour avoir droit au chômage. Il souligne également que les données n'incluent pas les travailleurs qui ont vu leurs heures de travail réduites, ou encore les travailleurs indépendants, et même ceux qui n'ont pas pu déposer de demande en raison du dysfonctionnement du site internet dû à une utilisation excessive.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !