Léger rebond de la croissance dans le secteur privé français en septembre, grâce aux services

Léger rebond de la croissance dans le secteur privé français en septembre, grâce aux services

Légère éclaircie pour l'économie française...

Léger rebond de la croissance dans le secteur privé français en septembre, grâce aux services
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Légère éclaircie pour l'économie française. Les données PMI Flash mettent en évidence une légère accélération de la croissance dans le secteur privé en fin de troisième trimestre. L'activité globale n'a toutefois que légèrement augmenté, la hausse marginale observée en septembre ayant exclusivement reposé sur les performances du secteur des services. S'étant redressé de 50,4 en août (plus bas de dix-sept mois) à 51,2, l'indice PMI Flash composite de l'activité globale signale ainsi un petit rebond de la croissance dans le secteur privé français et ressort supérieur aux attentes du marché (49,9).

Dans le détail, l'indice Flash de l'activité de services ressort à 53 en septembre (contre 51,2 en août et 50,5 de consensus), sur un plus haut de 2 mois, alors que l'indice PMI Flash de l'industrie manufacturière recule de 50,6 à 47,8 en septembre (49,8 de consensus), sur un plancher de 28 mois.

Joe Hayes, Senior Economist à S&P Global Market Intelligence commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête PMI : "malgré un redressement de l'indice PMI composite de l'activité, l'analyse globale des dernières données de l'enquête met en évidence une fragilité de la conjoncture économique française en septembre. La faiblesse est particulièrement visible dans le secteur manufacturier, où la contraction s'est accélérée au cours du mois, l'accumulation des stocks de produits finis, la rapide détérioration de la demande, l'incertitude économique croissante et les très fortes tensions inflationnistes ayant entraîné une chute de la production. Autre évolution défavorable mise en évidence par les dernières données PMI, les pressions inflationnistes se sont accentuées malgré de nouveaux signes d'atténuation des tensions d'approvisionnement, tendance que les entreprises interrogées attribuent fréquemment à la hausse du coût de l'énergie et des salaires. Les entreprises se disent en outre très préoccupées par la sécurité énergétique à l'approche de la période hivernale en Europe".

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !