Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Le pétrole salue l'annonce de coupes supplémentaires par l'Opep+

Le pétrole salue l'annonce de coupes supplémentaires par l'Opep+

Le pétrole a fini la semaine en hausse, vendredi, après que l'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé de réduire leur production de 500.000 barils par jour supplémentaires. L'Arabie saoudite et la Russie fourniront le plus gros effort.

Le pétrole salue l'annonce de coupes supplémentaires par l'Opep+
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Réunis à Vienne, en Autriche, depuis deux jours, l'Opep et ses partenaires, dont la Russie, sont parvenus vendredi, à l'issue de plusieurs réunions marathon, à s'accorder sur une réduction supplémentaire de leur production de 500.000 barils par jour afin de soutenir les prix de l'or noir.

En réaction, le cours du baril de brut léger américain (WTI) a gagné vendredi 1,3% à 59,20$ sur le Nymex (contrat à terme de janvier), tandis que le Brent de la mer du Nord progressait de 1,33% à 64,23$ pour le contrat à terme de février au moment de la clôture du Nymex.

Le baril de WTI a flambé de 7,3% sur l'ensemble de la semaine dans l'anticipation de ces annonces et dans l'espoir d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, qui serait favorable à la consommation de pétrole.

Cette réduction de production additionnelle va porter l'effort total de limitation de la production à 1,7 million de barils par jour (mbj) pour l'ensemble du groupe de 24 pays, qui extraient ensemble environ la moitié du pétrole mondial.

Les niveaux de production réexaminés en mars 2020

La Russie, mais surtout l'Arabie saoudite, seront les deux premiers contributeurs à ces quotas renforcés, avec des coupes respectives de 70.000 et 167.000 barils par jour. L'Arabie saoudite semble décidée à soutenir les cours du brut, et au-delà, le cours de Bourse d'Aramco, sa "major" pétrolière d'Etat, en passe d'entrer en Bourse à Riyad, où sa cotation débutera le 11 décembre prochain.

Quant à la durée de cet effort supplémentaire, qui divise les pays producteurs, elle fera l'objet d'un examen d'étape lors d'une "réunion extraordinaire" début mars 2020 à Vienne. Certains pays ne veulent pas s'engager au-delà de la fin mars, et d'autres souhaitent prolonger les coupes pendant tout le 1er semestre, voire toute l'année 2020.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !