»
»
»
Consultation

Le pétrole remonte au plus haut depuis la fin 2014 !

Le pétrole remonte au plus haut depuis la fin 2014 !

L'annonce d'une forte chute des stocks américains de brut et de nombreuses perturbations dans l'offre mondiale ont renvoyé mercredi les cours de l'or noir au plus haut depuis plus de 3 ans et demi.

Le pétrole remonte au plus haut depuis la fin 2014 !

(Boursier.com) — Les cours du pétrole ont bondi mercredi après l'annonce d'une chute plus forte que prévue des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Cette baisse des stocks intervient alors que l'offre mondiale pourrait être insuffisante dans les prochains mois, malgré la récente décision de l'Opep et de ses alliés de relever leur production à partir de juillet.

Mercredi soir, le cours du baril de brut léger américain (WTI) a flambé de 3,3%, à 72,91$ pour le contrat à terme d'août sur le Nymex. Le Brent a pris 1,9% à 77,77$ le baril (contrat à terme d'août), approchant à nouveau des 80$ qu'il avait brièvement atteint en mai. Le cours du WTI est désormais remonté au plus haut depuis l'automne 2014, il y un plus de 3 ans et demi.

Aux Etats-Unis, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont chuté de 9,9 millions de barils lors de la semaine close au 22 juin, à 416,6 millions de barils, alors que le consensus tablait sur une baisse de 2,5 mb. Il s'agit de la plus forte baisse hebdomadaire de ces stocks depuis septembre 2016.

Menaces de Washington concernant les exportations de l'Iran

Les prix du pétrole avaient déjà bondi mardi après un avertissement adressé par les Etats-Unis à tous les pays important du brut iranien, une menace qui pourrait entraîner une réduction de l'offre d'or noir sur le marché mondial. Washington a ainsi demandé à tous les pays d'arrêter leurs achats auprès de Téhéran d'ici au 4 novembre s'ils voulaient éviter les sanctions américaines et a signalé que l'administration n'accorderait pas d'exemption à ces sanctions.

Les Etats-Unis font ainsi faire monter la pression en s'adressant aussi aux pays asiatiques comme la Chine et l'Inde, qui avaient obtenu par le passé des exemptions de sanctions liées à l'Iran.

Même si l'Opep et ses alliés, dont la Russie, ont décidé le 22 juin de relever leur production à partir de juillet, le marché pétrolier mondial pourrait connaître des tensions ces prochains mois sous l'effet de nombreuses perturbations de l'offre, en Iran, mais aussi au Venezuela, en Libye et au Canada.

350.000 barils de moins en provenance du Canada

Ainsi, une partie de la production canadienne de pétrole extrait de sables bitumineux est à l'arrêt au moins jusqu'à la fin juillet à la suite d'une vaste panne de courant dans des installations du gisement de Fort McMurray dans l'Alberta. La production de la mine de la compagnie Syncrude, qui produit habituellement 350.000 babils par jour, est totalement interrompue, ce qui va peser sur l'approvisionnement de l'Amérique du nord.

Des incertitudes pèsent aussi sur les exportations libyennes. Des autorités rivales du gouvernement basé à Tripoli ont annoncé lundi avoir repris à des groupes armés le contrôle de quatre terminaux par lesquels l'essentiel du pétrole libyen est exporté. Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA), reconnu internationalement, a appelé mardi le Conseil de sécurité des Nations unies à bloquer "toute tentative de vente illégale de pétrole".

Aux Etats-Unis également, des tensions sur l'offre menacent le marché, même si la production américaine vole de record en record, autour de 10,9 millions de barils par jour. Cependant, les infrastructures n'ont pas suivi le rythme élevé de la hausse de la production, ce qui en retour, limite la hausse de la production américaine de pétrole de schiste dans le bassin permien, zone située à cheval entre le Texas et le Nouveau Mexique.

A Wall Street, les valeurs pétrolières ont réagi à la hausse mercredi en séance : +1,3% pour ExxonMobil, +1,4% pour Chevron, +6,9% pour Transocean, +2,4% pour Devon Energy, +1,4% pour Halliburton et +2% pour Marathon Oil.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com