Le pétrole grimpe malgré la décision historique de plusieurs grands consommateurs

Le pétrole grimpe malgré la décision historique de plusieurs grands consommateurs

Les États-Unis ont décidé de puiser 50 millions de barils de brut dans leurs réserves stratégiques...

Le pétrole grimpe malgré la décision historique de plusieurs grands consommateurs
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les plus grands consommateurs d'or noir de la planète ont répondu mardi à l'Opep+. Confrontés à l'envolée des prix du pétrole, les États-Unis ont ainsi décidé de puiser 50 millions de barils de brut dans leurs réserves stratégiques.

Une action menée de concert avec la Chine, le Japon, l'Inde, la Corée du Sud et le Royaume-Uni, pour ce qui constitue une tentative coordonnée sans précédent destinée à faire redescendre d'un cran les prix du brut. Sur les 50 millions, 32 millions seront libérés de la réserve stratégique de pétrole sous forme d'échange au cours des prochains mois, tandis que 18 millions proviendront d'une libération accélérée de ventes précédemment autorisées, a précisé la Maison Blanche. L'administration est prête à prendre d'autres mesures, non précisées, si nécessaire, a précisé Washington.

Reste que cette décision historique a été ignorée par les opérateurs. Le baril de WTI, qui évoluait dans le rouge en matinée, a finalement grimpé 2,3% à 78,50$ (contrat à terme de janvier sur le Nymex) tandis que le Brent de Mer du nord a bondi de 3,3% à 82,31$ (contrat de janvier).

L'Opep+ pourrait répondre rapidement

Des experts estimaient mardi que les volumes de déblocage annoncés sont relativement modestes, et qu'ils ont déjà été intégrés dans les cours du pétrole (qui ont corrigé d'environ 5% ces dernières semaines). En outre, l'Opep+ pourrait répliquer en cessant d'augmenter sa propre production comme cela est encore prévu aujourd'hui.

Début novembre, l'Opep et ses alliés, dont la Russie, avaient refusé les demandes des Etats-Unis d'augmenter leur production de décembre au-delà des 400.000 barils par jour supplémentaires prévus de longue date. Le cartel, qui tiendra sa prochaine réunion mensuelle le 2 décembre, pourrait ainsi décider de geler sa production en janvier, selon les sources de 'Bloomberg'. Les membres de l'Opep+, menés par l'Arabie saoudite, estiment qu'une hausse de l'offre n'est pas justifiée par les conditions actuelles de marché.

"L'attention du marché s'est déplacée du communiqué vers la façon dont l'OPEP+ va répondre à ce que la Maison Blanche appelle un 'message aux Saoudiens'", affirme à l'agence Bob McNally, président de Rapidan Energy Group et ancien fonctionnaire de la Maison Blanche sous le président George W. Bush. "S'il s'agit d'un test de volonté et de capacités entre une poignée de détenteurs de réserves stratégiques de pétrole menés par les États-Unis et l'OPEP+, le marché parierait probablement sur la victoire de ces derniers".

La réserve stratégique de pétrole des États-Unis, le plus grand stock gouvernemental du monde, a été créée après l'embargo pétrolier arabe dans les années 1970 et a été utilisée en réponse à l'opération Tempête du désert en 1991, à l'ouragan Katrina en 2005 et aux perturbations de l'approvisionnement en Libye en 2011. Elle a également été utilisée pour faire baisser le prix de l'essence dans le pays, comme par exemple par le président Bill Clinton quelques semaines avant les élections de 2000, rappelle 'Bloomberg'.

Une collaboration plutôt symbolique qu'autre chose

Les pays asiatiques se sont joints aux États-Unis pour libérer du brut, envoyant ainsi un signal politique de soutien, mais sans grande valeur sur le marché pétrolier, car les quantités concernées sont faibles, ce qui explique aussi la déception des opérateurs. L'Inde a indiqué qu'elle allait libérer 5 millions de barils. La Chine n'a pas divulgué sa contribution, mais un responsable occidental connaissant bien le dossier a déclaré qu'elle serait relativement faible, de l'ordre de 7 à 15 millions de barils.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !