»
»
»
Consultation

Le pétrole chute avant le verdict de l'OPEP, malgré la forte baisse des stocks américains

Le pétrole chute avant le verdict de l'OPEP, malgré la forte baisse des stocks américains

Le baril de brut WTI abandonne près de 4%

Le pétrole chute avant le verdict de l'OPEP, malgré la forte baisse des stocks américains
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours du brut corrigent lourdement ce soir, malgré l'annonce d'une forte baisse des stocks pétroliers domestiques américains. Sur le Nymex, les prix du pétrole demeurent extrêmement volatils, en attendant le verdict de l'OPEP qui se réunit ce jour mais ne semble pas vouloir réduire trop fortement sa production... Le baril de brut WTI (contrat de janvier) retombe actuellement de 3,6% à 51$, alors que le baril de Brent abandonne 3,2% à 59,6$.

Réunion cruciale OPEP - non OPEP

Les ministres du pétrole de l'OPEP, de la Russie et d'autres producteurs majeurs se réunissent à Vienne ce jeudi et demain vendredi afin de revoir leur accord actuel de production, une décision étant attendue demain. Selon les derniers rapports médias, l'OPEP et ses alliés pourraient finalement opter pour une réduction de leur offre un peu moins importante qu'auparavant estimé. Les opérateurs anticipaient jusqu'à présent une baisse de l'ordre de 1,3 million de barils par jour... Le ministre saoudien de l'énergie Khaled al-Faleh a estimé de son côté que les Etats-Unis n'étaient "pas en mesure" de dicter sa conduite à l'OPEP, alors que le Président américain Donald Trump n'a de cesse de demander à l'organisation de ne pas réduire sa production. Trump se réjouit en effet de la chute des cours, qui profite au consommateur américain.

Forte baisse des stocks domestiques américains !

En attendant la décision de l'OPEP, les opérateurs prennent connaissance ce jour du dernier rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques américains. Ce rapport est surtout marqué par une chute inattendue (de par son ampleur) des stocks de brut hors réserve stratégique, en vif déclin de 7,3 millions de barils en comparaison de la précédente semaine, contre -1,3 million de consensus. Sur cette semaine close au 30 novembre, les stocks d'essence ont augmenté quant à eux de 1,7 million de barils, alors que les stocks de produits distillés se sont appréciés de 3,8 millions de barils.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com