Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Le gouvernement signe un nouveau contrat d'avenir avec les buralistes

Le gouvernement signe un nouveau contrat d'avenir avec les buralistes

Valérie Pécresse, Ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement, et Pascal Montredon, Président de...

(Boursier.com) — Valérie Pécresse, Ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement, et Pascal Montredon, Président de la Confédération des buralistes, ont signé le 3ème Contrat d'Avenir. Dans la continuité des deux premiers Contrats d'Avenir signés entre le Gouvernement et la Confédération des buralistes en 2003 et 2006, ce nouveau Contrat d'Avenir devrait permettre aux buralistes de faire face aux conséquences de la hausse des prix du tabac exigée par la politique de lutte contre le tabagisme conduite par le Gouvernement. Il vient confirmer les buralistes dans leur rôle de commerçants préposés de l'administration pour la vente du tabac et acteurs de l'aménagement du territoire.

Ce nouveau Contrat d'Avenir cible le dispositif d'aide sur les buralistes en difficulté (installés dans les départements frontaliers ou en milieu rural où le maintien de commerces de proximité est difficile sans l'intervention de l'Etat). Les buralistes continueront à bénéficier d'une remise compensatoire, attribuée en fonction de la diminution du chiffre d'affaires du débit de tabacs concerné, plafonnée à 50.000 euros.

Par ailleurs, et en raison de son efficacité avérée en matière de réduction du nombre de sinistres et de vols, le dispositif actuel de subvention triennale accordé aux buralistes sera majoré de 50%, pour atteindre 15.000 euros HT. Il leur permettra de sécuriser et de moderniser leur débit de tabac, avec notamment l'installation de diffuseurs de brouillard. Une attention particulière sera portée aux normes des équipements et aux sociétés installatrices.

Dans la continuité des actions précédemment engagées, le Gouvernement a souhaité poursuivre la mise en place de dispositifs visant à diversifier les activités des buralistes, notamment dans le milieu rural. Une prime de service public de proximité est ainsi spécialement créée, pouvant atteindre 1.500 euros, dont le versement est conditionné au respect des engagements pris en matière de diversification (vente de timbres fiscaux, timbres amendes, presse...).

©2011-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !