»
»
»
Consultation

Le baril de pétrole en forte hausse, situation tendue au Moyen-Orient

Le baril de pétrole en forte hausse, situation tendue au Moyen-Orient

Les cours du pétrole pointent en nette hausse en cette fin de semaine, à nouveau soutenus par une situation toujours très tendue au Moyen-Orient...

Le baril de pétrole en forte hausse, situation tendue au Moyen-Orient
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours du pétrole pointent en nette hausse en cette fin de semaine, à nouveau soutenus par une situation toujours très tendue au Moyen-Orient. Le dernier épisode en date provient de la mer Rouge puisqu'un tanker iranien aurait pris feu à la suite d'une attaque probablement due à des roquettes. Selon l'agence de presse de la République islamique, les explosions se sont produites entre 5 h et 5 h 20, heure locale. Deux des principaux réservoirs du navire ont été endommagés et du pétrole s'est répandu dans la mer. Cette attaque intervient dans un contexte de tensions accrues au Moyen-Orient. Après les frappes de drone sur une importante installation pétrolière saoudienne le mois dernier, l'offensive turque dans le nord de la Syrie laisse également craindre un embrasement dans la région.

En outre, près de 300 pétroliers à travers le monde ont été 'sortis' du marché, car les entreprises craignent de violer les sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela, faisant grimper les taux de fret à de nouveaux sommets. Selon des sources industrielles de Reuters et les données de Refinitiv Eikon, ce mouvement a entraîné le retrait du marché d'environ 3% de la flotte mondiale de tankers, entrainant un bond des taux de fret, en particulier en Asie. "Les taux de fret grimpent en flèche et les gens deviennent très nerveux face au coût du transport maritime", a déclaré à l'agence un négociant de brut en Asie.

Enfin, les espoirs d'accord entre Pékin et Washington sur le front commercial soutiennent également les cours de l'or noir. Donald Trump a annoncé qu'il recevrait le vice-Premier ministre chinois Liu He à la Maison blanche ce vendredi, deuxième et dernier jour du nouveau cycle des négociations commerciales prévues à Washington entre les deux camps. L'opposition entre les deux premières économies du monde, qui dépasse le cadre du commerce, ne devrait pas prendre fin cette semaine mais le scénario du pire devrait être évité, selon Philippe Müller, responsable des thématiques d'investissement chez UBS Wealth Management.

En attendant, le 'light sweet crude' (WTI) gagne plus de 2% à 54,6 dollars dans les échanges électroniques sur le Nymex tandis que le baril de brut de la mer du Nord avance de 2,2% à 60,4$.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com