La pandémie pèse sur la croissance de la zone euro en décembre

La pandémie pèse sur la croissance de la zone euro en décembre

La récente recrudescence des cas de Covid-19 a eu un impact notable sur le secteur des services...

La pandémie pèse sur la croissance de la zone euro en décembre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après une brève accélération en novembre, la croissance a de nouveau marqué le pas dans la zone euro, affichant en décembre son rythme le plus faible depuis neuf mois. L'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale s'est en effet replié de 55,4 en novembre à 53,3 (53,4 en première estimation).

La récente recrudescence des cas de Covid-19 a eu un impact notable sur le secteur des services, freinant la croissance de son activité comme celle du volume des nouvelles affaires. L'indice PMI IHS Markit de l'activité de services est ainsi tombé à son plus bas niveau depuis avril, reculant sur un mois de 55,9 à 53,1 (estimation flash de 53,3). Parallèlement, dans le secteur manufacturier, la hausse de la production est restée modeste, les perturbations des chaînes d'approvisionnement ayant continué d'entraver l'activité des fabricants.

Joe Hayes, Senior Economist à IHS Markit, commente : "l'accélération de la croissance enregistrée dans la zone euro en novembre s'est malheureusement révélée éphémère. Une recrudescence des cas de Covid-19 dans la région s'est en effet traduite en décembre par un ralentissement de l'expansion de l'activité, qui a ainsi affiché son rythme le plus faible depuis mars dernier. En Allemagne, où les restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre l'épidémie ont été plus strictes que dans les autres pays couverts par l'enquête, l'activité économique a quasiment stagné au cours du mois. Dans le reste de la région, la tendance a également été au ralentissement.

Ayant ravivé un climat d'incertitude et incité les consommateurs à limiter leurs dépenses, l'émergence et la propagation du nouveau variant Omicron ont eu un impact particulièrement sévère sur le secteur des services... Les données relatives à l'inflation ne sont guère plus encourageantes. Bien que les tensions sur les prix se soient très légèrement affaiblies par rapport à novembre, les taux d'inflation sont demeurés très élevés, les prix payés comme les prix facturés ayant enregistré en décembre leur deuxième plus forte hausse historique".

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !