La Fed devrait accélérer le 'tapering', estime Goldman Sachs

La Fed devrait accélérer le 'tapering', estime Goldman Sachs

La Fed devrait accélérer dès le mois de janvier son 'tapering', réduction des achats d'actifs obligataires mensuels, qui diminueraient ainsi de 30...

La Fed devrait accélérer le 'tapering', estime Goldman Sachs
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Fed devrait accélérer dès le mois de janvier son 'tapering', réduction des achats d'actifs obligataires mensuels, qui diminueraient ainsi de 30 milliards de dollars par mois, le double du rythme actuel, jugent les spécialistes de Goldman Sachs.

Ainsi, la banque centrale américaine serait en mesure de mettre un terme à ces assouplissements quantitatifs d'ici la mi-mars. Selon GS, cette accélération serait justifiée par une inflation un peu plus élevée que prévu ces deux derniers mois et une plus grande confiance de la Fed dans la résistance des marchés financiers. Goldman Sachs s'attend à ce que la Fed commence à relever ses taux en juin. GS anticipe trois hausses de taux en 2022.

Les Minutes de la Fed, compte rendu de la réunion monétaire des 2 et 3 novembre publié hier soir, ont montré que plusieurs membres étaient prêts à accélérer la réduction des achats d'obligations si l'inflation restait élevée et à agir plus vite pour relever ensuite les taux. La Fed avait annoncé à l'issue de cette réunion le lancement du fameux tapering, avec une réduction à partir de ce mois des achats d'actifs à hauteur de 15 milliards de dollars mensuels, montant ajustable en fonction de l'évolution des données économiques nouvelles.

La présidente de la Fed de San Francisco, Mary Daly (membre votant cette année), a déclaré sur Yahoo! Finance que si le marché du travail restait solide et que l'inflation était élevée, elle soutiendrait pleinement l'accélération du processus de 'tapering'. Cependant, elle a déclaré qu'il était trop tôt pour appeler à accélérer les choses et qu'elle avait besoin de plus de données avant de prendre une décision. Daly voit également des hausses de taux avant la fin de 2022 et ne serait pas surprise s'il y avait une ou deux augmentations l'année prochaine. Ces remarques sont d'autant plus notables qu'elles proviennent de Daly, considérée comme l'un des membres les plus accommodants de la Fed.

Mardi, Raphael Bostic, le patron de la Fed d'Atlanta, avait de son côté estimé que la Fed pourrait avoir besoin d'accélérer le 'tapering', pour l'achever dès la fin du 1er trimestre (au lieu de la mi-2022), afin de se donner plus de flexibilité concernant la hausse ultérieure des taux.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !