»
»
»
Consultation

La croissance française revue en hausse à 1,7% en 2018 par l'INSEE

La croissance française revue en hausse à 1,7% en 2018 par l'INSEE

Dans une première estimation des comptes nationaux annuels, la croissance de l'économie française en 2018 a été revue à la hausse à 1,7%, contre 1,6%...

La croissance française revue en hausse à 1,7% en 2018 par l'INSEE
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans une première estimation des comptes nationaux annuels de l'INSEE, la croissance de l'économie française en 2018 a été revue à la hausse à 1,7%, contre 1,6% précédemment, en données corrigées des jours ouvrables. L'institut de la statistique a révisé également en hausse de 0,1 point la croissance de 2017 à +2,4%. Celle de 2016 a été ajustée à 1%.

En données brutes, le PIB a également progressé de 1,7% l'an dernier. L'Insee n'a pas modifié en revanche son estimation de croissance 2018 en valeur à 2,5%.

Ratios confirmés

Ce maintien du niveau du PIB en valeur conduit à valider les ratios de déficit et de dette publics rapportés à la richesse nationale. Le déficit public de la France s'élevait ainsi à 2,5% du PIB fin 2018, après 2,8% fin 2017.

Le pouvoir d'achat du revenu disponible brut (RDB) des ménages progresse légèrement moins vite qu'en 2017 (+1,2% après 1,4%). Les salaires et les revenus de la propriété, certes plus dynamiques, sont en effet contrebalancés par un regain d'inflation (+1,5% contre +0,8% en 2017). Mesuré par unité de consommation pour être ramené à un niveau individuel, le pouvoir d'achat du RDB progresse également légèrement moins vite (+0,7% après 0,8%). Le taux de marge des sociétés non financières (SNF) baisse quant à lui nettement (-0,5 point), en raison du ralentissement des gains de productivité et de la hausse du prix du pétrole.

L'Insee a par ailleurs confirmé à 98,4% le niveau de la dette publique rapportée au PIB, soit une parfaite stabilité sur un an.
Il a pareillement maintenu le niveau des dépenses publiques à 56% du PIB fin 2018 (56,4% en 2017). Le taux de prélèvements obligatoires est aussi maintenu à 45% contre 45,2% en 2017.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com