»
»
»
Consultation

La BCE attendue de pied ferme jeudi

La BCE attendue de pied ferme jeudi

Mario Draghi devrait sortir l'artillerie...

La BCE attendue de pied ferme jeudi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La réunion de la Banque centrale européenne jeudi à Francfort est certainement la plus attendue de l'année. S'il ne fait aucun doute sur le fait que l'Institution dévoilera un ensemble de mesures de soutien à l'économie, reste à savoir quelles options choisiront les gouverneurs de la BCE. Mario Draghi, qui tirera sa révérence fin octobre pour céder son fauteuil à Christine Lagarde, a en effet plusieurs cordes à son arc et il semble bien compliqué de déterminer quels outils choisira d'employer le dirigeant pour réveiller une inflation assoupie et stimuler une activité qui ne cesse de ralentir sur fond de guerre commerciale sino-américaine et de Brexit. Si une baisse du taux de dépôt est quasi actée, les spécialistes sont assez partagés sur les autres mesures que dévoilera la BCE.

QE ou pas QE ?

"La BCE ne devrait pas lancer un nouveau programme d'achat d'actifs dès cette réunion mais continuer à en évaluer l'efficacité et les modalités", pense Valentin Bissat, senior économiste pour Mirabaud. "En effet, les fronts semblent encore partagés au sein du Conseil des gouverneurs sur son utilité - notamment le président de la Banque de France, sans parler de l'Allemagne et des autres pays nordiques - et sur la transmission de la politique monétaire à l'économie réelle". Selon l'économiste de Mirabaud, la BCE devrait annoncer une réduction du taux de dépôt de 10 points de base pour le ramener à -0,5%, couplée à un système d'exemption par paliers des réserves excédentaires des banques commerciales ("tiering system").

"La 'forward guidance' devrait continuer d'agir comme stabilisateur des conditions financières et pourrait être renforcée pour signaler l'engagement de la BCE à l'objectif symétrique d'inflation", précise Valentin Bissat. Autrement dit, la banque centrale pourrait se montrer plus flexible en acceptant une légère fluctuation des prix des deux côtés de son objectif plutôt que de s'en tenir à la formulation actuelle d'une inflation "inférieure à mais proche de" 2% sur un an.

Un package complet ?

Chez Barclays, on s'attend ce que la BCE mette en oeuvre un plan de relance complet comprenant une réduction de taux de 10 points de base, une instauration du système de 'tiering' pour les banques, une annonce de QE, une modification de la 'forward guidance' et des conditions de TLTRO plus favorables. Concernant les taux, les spécialistes de la banque anglaise tablent sur de nouvelles réductions de 10 pb en décembre et mars, ramenant le taux de dépôt à -70% d'ici le deuxième trimestre 2020. Pour le QE, les économistes de Barclays misent sur l'annonce d'un redémarrage du programme de rachat d'actifs en janvier 2020 (à hauteur de 20 à 30 milliards d'euros par mois).

Ils affirment néanmoins que les plus optimistes pourraient être déçus par les annonces de la BCE (baisse de taux plus importante, QE plus audacieux) alors que Mario Draghi doit équilibrer les divergences d'opinion au sein du Conseil.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com