La Banque du Canada réduit la taille de son QE mais maintient ses taux au plancher

La Banque du Canada réduit la taille de son QE mais maintient ses taux au plancher

La Banque du Canada continue à réduire son soutien à l'économie...

La Banque du Canada réduit la taille de son QE mais maintient ses taux au plancher
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Banque du Canada continue à réduire son soutien à l'économie. Si la BC vient de laisser inchangé son taux cible de financement à un jour à sa valeur plancher de 0,25%, elle ajuste son programme d'assouplissement quantitatif de manière à viser un rythme cible de 2 milliards de dollars par semaine, et non plus 3 Mds$. Cet ajustement reflète les progrès qui continuent d'être réalisés sur la voie de la reprise et la confiance accrue de la Banque dans la vigueur des perspectives de l'économie canadienne.

Au Canada, la troisième vague de la pandémie a freiné la croissance au deuxième trimestre. Toutefois, la diminution du nombre de cas, les progrès de la vaccination et l'assouplissement des restrictions laissent entrevoir un fort redressement durant la seconde moitié de l'année. La Banque s'attend maintenant à une croissance du PIB d'environ 6% en 2021 - un rythme un peu plus lent que prévu en avril -, mais elle a revu à la hausse sa projection pour 2022, qui atteint 4,5%, et anticipe une croissance de 3,25% en 2023.

Compte tenu des prix élevés de l'essence et des goulots d'étranglement qui persistent du côté de l'offre, l'inflation va probablement rester au-dessus de 3% tout au long de la seconde moitié de l'année et revenir vers 2% en 2022, à mesure que les déséquilibres à court terme diminuent et que l'importante marge globale de capacités excédentaires dans l'économie tire l'inflation vers le bas. Les facteurs qui font grimper l'inflation sont passagers, mais leur persistance ainsi que leur ampleur sont incertaines et seront suivies de près, détaille la BC.

Le Conseil juge qu'une marge de capacités excédentaires considérable subsiste dans l'économie canadienne et que la reprise doit continuer d'être appuyée par des mesures de politique monétaire exceptionnelles. Il reste engagé à maintenir le taux directeur à sa valeur plancher jusqu'à ce que ces capacités excédentaires se résorbent, de sorte que la cible d'inflation de 2% soit atteinte de manière durable. Selon la projection de juillet de la Banque, cela se produirait au cours de la seconde moitié de 2022. La Banque poursuit son programme d'assouplissement quantitatif afin de renforcer cet engagement et de garder les taux d'intérêt bas sur toute la courbe de rendement. Les décisions au sujet de tout autre ajustement du rythme des achats nets d'obligations seront guidées par l'évaluation en continu que fait le Conseil de direction de la robustesse et de la durabilité de la reprise. La BC continuera de procurer le niveau de détente monétaire nécessaire pour soutenir la reprise et atteindre l'objectif d'inflation.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !