»
»
»
Consultation

L'or retrouve de l'éclat face à la montée des risques

L'or retrouve de l'éclat face à la montée des risques

Après avoir atteint des sommets depuis 2013, puis subi un vive correction en septembre, l'or a regagné 2,5% en trois séances.

L'or retrouve de l'éclat face à la montée des risques

(Boursier.com) — Après avoir atteint en août des sommets jamais vus depuis avril 2013, puis subi un vive correction en septembre, l'or vient de rebondir d'environ 2,5% ces trois derniers jours, profitant du retour d'inquiétudes majeures sur la santé de l'économie mondiale.

Jeudi, le métal jaune grimpait en séance de 0,4% à 1.514,10$ l'once (après +1,2% mercredi et 1% mardi), pour le contrat à terme de décembre coté sur le marché Comex, confirmant son retour au-dessus de la barre des 1.500$. L'once avait dépassé les 1.560$ le 4 septembre, au plus haut depuis plus de 6 ans, avant de rechuter jusqu'à 1.473$ à la fin du mois.

La "relique barbare" affiche une progression impressionnante de 17,5% depuis le début de l'année, profitant des incertitudes sur la croissance mondiale, aggravées par la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Signes de dégradation de la croissance mondiale

Le récent rebond de l'or a coïncidé avec un vif recul des marché boursiers, et une rechute des taux d'intérêts souverains face aux craintes sur la croissance mondiale. L'or n'offre aucun rendement, ce qui est un handicap par rapport aux obligations (elles aussi des valeurs-refuge), mais le plongeon des rendements obligataires, souvent en terrain négatif, a effacé une grande partie de ce handicap ces derniers mois.

Les marchés boursiers ont entamé une correction depuis le début de la semaine après la publication d'indices d'activité manufacturière en berne aux Etats-Unis, en Chine et en Europe en septembre, qui font craindre une accélération du tassement de l'économie mondiale. Jeudi, la publication de l'indice d'activité dans les services aux Etats-Unis a montré un net ralentissement en septembre, tandis que l'activité manufacturière s'est contractée deux mois de suite.

Aux Etats-Unis, le marché de l'emploi a montré des signe de faiblesse en septembre avec 135.000 créations de postes dans le privé au lieu de 152.000 de consensus de place et après 157.000 en août, selon le rapport mensuel du cabinet ADP. Le rapport officiel sur l'emploi en septembre est attendu avec fébrilité pour vendredi.

Octobre, le mois des krachs et de la volatilité

Le mois d'octobre est traditionnellement un mois très volatil, au cours duquel plusieurs grands krachs boursiers se sont déroulés, notamment en 1929, en 1987 et plus récemment en 2008 lors de la crise des crédits "subprimes".

Cette année, les risques s'accumulent sur fond de ralentissement économique mondial : difficiles négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine qui reprendront la semaine prochaine, risque de Brexit dur malgré de nouvelles propositions formulées mercredi par Boris Johnson, risque de déceptions sur les résultats d'entreprises au 3e trimestre. Sans compter le climat géopolitique tendu au Moyen-Orient et à Hong Kong, où les manifestations pro-démocratie ont fait plonger les ventes de détail, et notamment de produits de luxe.

Enfin, l'"Ukrainegate" qui menace Donald Trump de destitution ajoute une touche d'instabilité politique au tableau. L'ensemble de ces éléments pourrait continuer à favoriser les cours de l'or ces prochains temps.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com