»
»
»
Consultation

L'or au plus haut de 2019, sur fond de baisse des taux

L'or au plus haut de 2019, sur fond de baisse des taux

Face aux craintes sur la croissance mondiale, l'or a progressé depuis 8 séances et frôle ses plus hauts de l'année, tout près de sa grande résistance des 1.350$ l'once.

L'or au plus haut de 2019, sur fond de baisse des taux
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Profitant des incertitudes actuelles sur les marchés financiers, l'or vient de progresser pendant 8 séances consécutives, approchant de son plus haut niveau de l'année. L'annonce vendredi, d'un net tassement du marché de l'emploi américain en mai a renforcé

Sur le Comex, le contrat à terme d'août sur l'or a progressé vendredi soir soir de 0,16% à 1.344,90$ l'once. Le métal jaune a regagné plus de 5% depuis le 21 mai, et ne se trouve plus qu'à 0,2% de son plus haut de l'année, inscrit le 20 février dernier à 1.347,90$ l'once.

Cette résurgence coïncide avec le récent plongeon des taux d'intérêts souverains, qui a réduit l'attractivité relative des placements obligataires par rapport à l'or, qui n'offre pourtant aucun rendement.

La perspective de voir la Réserve fédérale américaine baisser à nouveau ses taux directeurs (après un cycle de plus trois ans de hausse) a favorisé le retour vers le placement or. Les baisses de taux directeurs déjà intervenues en Australie et en Nouvelle-Zélande ainsi que le report d'une hausse des taux de la BCE jusqu'à au moins la mi-2020, entretiennent cette tendance.

L'annonce, vendredi, d'un net tassement du marché de l'emploi aux Etats-Unis en mai, avec seulement 75.000 créations d'emploi contre 180.000 attendus, a encore renforcé les attentes de baisses des taux par la Fed.

Le plafond de verre des 1.350$ l'once

D'une façon générale, l'or a bénéficié de son traditionnel statut de valeur-refuge face aux craintes de ralentissement de l'économie mondiale, voire de récession, qui ont commencé à hanter les marchés depuis que la rhétorique commerciale s'est nettement durcie, courant mai, entre Donald Trump et la Chine. Les nouvelles menaces de taxes d'importation du président américain, cette fois contre le Mexique, ont encore accéléré les flux vers l'or.

L'or a aussi profité d'un récent affaiblissement du dollar, qui rend moins onéreux les achats de métal jaune, échangé en dollars sur les marchés mondiaux.

Le cours de la "relique barbare" reste cependant cantonné depuis trois ans dans un couloir entre 1.200$ et 1.350$ l'once. Jusqu'à présent, le métal jaune a reflué à chaque fois qu'il a heurté ce plafond de verre des 1.350 points...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com