»
»
»
Consultation

L'Opep va t-elle oser défier Donald Trump?

L'Opep va t-elle oser défier Donald Trump?

Le cartel se réunit à Vienne pour décider d'une éventuelle baisse de sa production d'or noir...

L'Opep va t-elle oser défier Donald Trump?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Opep face à Trump. L'Arabie saoudite face aux Etats-Unis. C'est aujourd'hui que les ministres de l'énergie des pays membres du cartel et certains de leurs alliés, Russie en tête, se réunissent à Vienne pour décider d'une éventuelle coupe dans leur production de brut. Un rendez-vous très attendu alors que les cours de l'or noir ont chuté de 30% en quelques semaines. Le baril de brut léger américain s'échange ce matin au-dessus des 53$ après être passé brièvement sous la barre psychologique des 50$ la semaine passée.

Une baisse de la production de 1,3 million de barils par jour?

Le cartel et ses alliés étudient un accord de réduction de la production de 1,3 million de barils par jour (bpj) au moins, ont déclaré à Reuters plusieurs sources, ajoutant que la résistance opposée par la Russie à une baisse importante est pour l'instant le principal obstacle à surmonter. Certains pays estiment qu'une diminution inférieure à 1 million de barils par jour suffirait à rééquilibrer les marchés, tandis que d'autres, menés par l'Arabie saoudite, plaident pour une réduction supérieure à 1 mbj.

"Je suis prudemment optimiste quant à la conclusion d'un accord, mais le diable sera dans les détails", explique à Bloomberg, Mohammad Darwazah, directeur chez Medley Global Advisers. "La façon dont l'Opep communique cela au marché est peut-être aussi importante que ce qu'elle fait".

Trump souhaite un statu quo

Toute baisse de la production des pays du Golfe risquerait de peser dans les relations qu'entretient la région avec Washington alors que Donald Trump est monté plusieurs fois au créneau pour s'opposer à une telle initiative de l'Opep+. Sa dernière déclaration à ce sujet date de mercredi, le président américain déclarant sur Twitter : "Espérons que l'Opep maintiendra les flux de pétrole tels quels, sans restrictions. Le monde ne veut pas voir, il n'a pas besoin d'une hausse des prix du pétrole".

La production américaine au plus haut

Des propos qui interviennent alors que la production américaine de brut a atteint 11,7 millions de barils par jour en novembre, dépassant pour la première fois aussi bien celle de la Russie (11,43 millions de bpj) et de l'Arabie saoudite (10,7 millions de bpj), selon les données du département américain de l'Energie.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com