»
»
»
Consultation

Jerome Powell confirme sa patience et rassure les marchés

Jerome Powell confirme sa patience et rassure les marchés

Le Président de la Fed qui sait parler à l'oreille des marchés

Jerome Powell confirme sa patience et rassure les marchés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street alignait hier soir une cinquième séance de 'rally', après des commentaires plutôt rassurants du président de la Fed Jerome Powell à l'Economic Club de Washington, à propos de la politique monétaire. Ainsi, Powell a confirmé ses commentaires de la semaine dernière à propos de la patience de la Fed, susceptible de faire évoluer rapidement sa politique en fonction des futurs développements. Cela laisse entendre aux marchés que la Banque centrale américaine saura s'adapter promptement en cas de ralentissement économique trop prononcé.

Souplesse de rigueur sur les taux

Le président de la Réserve fédérale a donc affirmé que la banque pouvait se permettre d'être patiente en matière de politique monétaire, compte tenu notamment d'une inflation "faible et maîtrisée". Ainsi, la Fed a la capacité d'être patiente et "d'observer soigneusement", afin de déterminer les perspectives 2019. Pour l'heure, les indicateurs économiques américains restent relativement solides, mais les marchés financiers semblent donner une vision plus alarmiste.

Powell a estimé que rien ne permettait de croire pour l'heure à un risque plus élevé de récession aux Etats-Unis, ce qui laisse encore la porte ouverte à deux potentielles hausses de taux cette année. Néanmoins, le président de la Fed confirme la souplesse de la banque et sa capacité d'adaptation, affirmant qu'il n'y a "pas de voie prédéterminée pour les taux"... Powell assure que la Fed fera évoluer sa politique si la croissance mondiale ralentit encore, et ce "de manière importante si cela est approprié".

Mais le bilan de la Fed va se réduire

Il s'est montré toutefois plus timoré au sujet du bilan de la Fed, qui totalise environ 4.000 milliards de dollars. Powell estime qu'il va devenir "bien plus petit qu'il ne l'est actuellement", tout en restant "loin de son niveau antérieur". La Fed avait entamé fin 2017 la réduction de son bilan, précédemment gonflé par des achats massifs d'obligations. Avant la crise financière de 2007-2009, le bilan de la Fed ne représentait qu'environ 900 Mds$.

Enfin, à propos du shutdown, fermeture administrative partielle des services fédéraux américains, Powell a précisé qu'une fermeture durable et étendue impacterait rapidement les données économiques.

Et si Jerome Powell savait parler aux marchés ?

L'intervention du Président de la Fed en début de mois à Atlanta, à l'occasion d'un événement de l'American Economic Association réunissant également les anciens dirigeants de la Banque centrale américaine, avait déjà été bien reçue par les marchés. Powell, confirmant son optimisme économique, avait nuancé le propos concernant l'évolution future des taux. A la question de savoir s'il démissionnerait, si le Président américain le lui demandait, Powell avait répondu par un "non" clair et définitif.

Powell expliquait alors que la Fed écoutait attentivement les inquiétudes concernant les risques de marché. Il soulignait déjà la patience et la réactivité potentielle de la Banque centrale, prête à mener une politique flexible. "Nous sommes toujours prêts à changer de posture de politique (monétaire)", affirmait Powell...

Cette patience réjouira sans doute le président américain Donald Trump, qui n'a cessé ces derniers mois de réclamer une pause dans le durcissement monétaire de la Fed. Trump juge en effet que les hausses successives de taux ont freiné l'économie américaine, compliquant son action... et ses ambitions électorales.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com