»
»
»
Consultation

Interdiction des véhicules de plus de 17 ans à Paris : une mesure antisociale ?

Vote au Conseil de Paris du plan pour réduire la pollution de l'air : "40 millions d'automobilistes" dénonce une véritable chasse aux sorcières contre...

Interdiction des véhicules de plus de 17 ans à Paris : une mesure antisociale ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vote au Conseil de Paris du plan pour réduire la pollution de l'air : "40 millions d'automobilistes" dénonce une véritable chasse aux sorcières contre les automobilistes
Pour l'association, cette relance du projet ZAPA, que la mairie de Paris souhaite appliquer en septembre 2014, consisterait à instaurer une véritable discrimination par l'argent dans la mesure où les véhicules les plus anciens sont le plus souvent la propriété de personnes ou familles aux revenus modestes, qui n'ont pas les moyens financiers d'acquérir un véhicule neuf !

"Les véhicules de plus de 17 ans ne représentent que 3% du parc automobile national. Quel sera l'effet véritable de cette mesure antisociale qui, dans les faits, sera tout aussi difficilement contrôlable qu'applicable ?" s'interroge ainsi Pierre Chasseray, Délégué Général de l'association.

Concernant la politique de stationnement, dans sa communication présentée ce matin au Conseil de Paris, Bertrand Delanoë se félicite de la politique de stationnement menée depuis 2001, qu'il qualifie de "dynamique" et "volontaire". Les chiffres issus de la Marie de Paris elle-même démontrent pourtant le contraire ! Depuis 2001, le nombre de places de stationnement pour voiture a ainsi été réduit d'un tiers, passant de 235.000 en 2001 à 149.385 en 2011 ! Le résultat est qu'actuellement à Paris, 20% du trafic consiste en la recherche d'une place de stationnement.

"Ce n'est pas en soustrayant du stationnement que nous allons permettre de désengorger la capitale. Bien au contraire, il faut multiplier les politiques de stationnement urbain mais aussi péri-urbain afin de permettre à l'automobiliste de choisir le mode de déplacement qui lui convient. La simple suppression de stationnement sans proposition alternative n'a pas de sens" ajoute Daniel Quéro.

"Nous rappelons que le 20 septembre dernier, par un courrier envoyé en accusé de réception, nous avons demandé un rendez-vous au Maire de Paris afin de lui exposer les propositions de l'association. A ce jour, ce courrier est toujours sans réponse..." conclut Pierre Chasseray.

©2012-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Interdiction des véhicules de plus de 17 ans à Paris : une mesure antisociale ?

Partenaires de Boursier.com